Le Québec doit redevenir « premier et fier » en éducation

Le Québec doit redevenir « premier et fier » en éducation

lun, 19/02/2018 – 14:20
Posté dans :
0 commentaire

Le Parti conservateur du Québec veut mettre fin à un système qui « valorise les bonnes intentions et non les résultats ».

Sources : Facebook et La PressePhoto : PCQ Fan, WikimediaCC BY-SA 3.0

Lundi, le journal La Presse a publié un dossier de Louise Leduc dans lequel elle mettait en lumière les nombreux cas d'échecs aux cégeps. En effet, à la suite d'une évaluation de 34 cégeps publics, 10 % des élèves étaient dans une situation où ils avaient échoué au moins la moitié de leurs cours à la session d'hiver 2016 (utilisée comme session de référence). Ce taux atteignait même 20 % pour certains cégeps.

Malgré tout, plusieurs intervenants, dont le président de la Fédération des cégeps du Québec, Bernard Tremblay, ont clamé que le cégep était un « droit » et qu'il se devait d'être plus « inclusif » pour les élèves qui sont atteints, notamment, de dyslexie, de troubles de l'attention, de dyscalculie, etc.

Cet article de La Presse a fait réagir le chef du Parti conservateur du Québec, Adrien Pouliot, qui s'est demandé : « Où est passé le Québec qui cherchait l'excellence, qui poussait toujours plus fort, qui voulait être premier, qui voulait être parmi les meilleurs ? » Il a déploré qu'un tel Québec ambitieux ait été remplacé par un Québec « gauchiste » qui « valorise les bonnes intentions et non les résultats », tout ça aux frais des contribuables.

M. Pouliot a dit que cette « médiocrité » devait cesser et que le Québec devait redevenir « premier et fier ». C'est pourquoi il a indiqué que son parti souhaitait mettre sur pied une commission d'évaluation dont l'objectif serait, entre autres, de relever progressivement les standards à atteindre au primaire et au secondaire. Cette commission relèverait de l'Assemblée nationale plutôt que du ministère de l'Éducation.

Pour ce qui est des cégeps, la formation générale serait abolie, mais les programmes de formation technique et de formation aux adultes seraient maintenus. Des indicateurs de qualité seraient développés et les directions des cégeps seraient plus autonomes afin de créer de la compétition entre elles. Ainsi, « elles seront encouragées à développer des programmes innovateurs conduisant au diplôme d'études collégiales. »

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?