Jaspal Atwal a déjà rencontré Justin Trudeau auparavant

Jaspal Atwal a déjà rencontré Justin Trudeau auparavant

ven, 23/02/2018 – 09:00
Posté dans :
2 commentaires

Jaspal Atwal est l'extrémiste sikh qui était censé accompagner Justin Trudeau lors d'un dîner en Inde.

Sources : The Toronto SunCBC News, Le Devoir et Vancouver SunPhoto : Relayée par The Toronto Sun

Jaspal Atwal, l'extrémiste sikh qui avait été invité à un dîner avec le premier ministre Justin Trudeau lors d'un événement officiel en Inde, est un partisan de longue date du Parti libéral du Canada (PLC). Des médias ont mis la main sur deux photographies de Justin Trudeau en compagnie de Jaspal Atwal. L'une a été postée sur la page Facebook de M. Atwal en janvier 2013. L'autre a été prise en mai 2015, quelques mois avant que M. Trudeau devienne premier ministre.

M. Atwal a toujours aimé côtoyer la haute hiérarchie du PLC puisqu'il a également été vu en compagnie de deux anciens chefs de ce parti, soit Michael Ignatieff et Bob Rae. Il a aussi posé une fois en compagnie de Carla Qualtrough, à l'époque où elle était ministre des Sports et des Personnes handicapées. Madame Qualtrough est aujourd'hui ministre des Services publics et de l'Approvisionnement.

M. Atwal a par ailleurs déjà fait partie de l'association libérale de la circonscription de Fleetwood—Port Kells, à Surrey, en Colombie-Britannique, et des documents montrent qu'il avait fait un don de 500 dollars au PLC en 2011.

Rappelons que M. Atwal avait été reconnu coupable de tentative de meurtre à l'endroit d'un ministre indien, Malkiat Singh Sidhu, qui s'était produite en 1986 à Vancouver. À l'époque, M. Atwal était membre de l'International Sikh Youth Federation, une organisation considérée comme terroriste au Canada, au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Inde.

M. Atwal a également été accusé en 1985 — sans toutefois être condamné — pour une violente attaque qui a presque coûté la vie à Ujjal Dosanjh, un farouche opposant au mouvement séparatiste sikh. M. Dosanjh est plus tard devenu premier ministre de la Colombie-Britannique. Enfin, M. Atwal a aussi été reconnu coupable dans une affaire de fraude.

Jeudi, le premier ministre a réagi à la présence de M. Atwal dans son entourage : « Évidemment, la personne en question n'aurait jamais dû être invitée et dès qu'on a su ce qui se passait, on a retiré l'invitation », a-t-il dit. « Le député responsable d'avoir inclus cette personne en assume l'entière responsabilité. »

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?