Le Bloc québécois implose et perd sept députés sur dix

Le Bloc québécois implose et perd sept députés sur dix

mer, 28/02/2018 – 21:00
Posté dans :
1 commentaire

Malgré tout, la cheffe du Bloc, Martine Ouellet, ne veut pas abandonner son poste. « J'ai un mandat clair », a-t-elle dit.

Sources : Le Journal de Montréal #1#2 et #3  / Photo : Asclepias, Wikimedia, CC BY-SA 3.0 (Image rognée)

Sept députés ont décidé mercredi de quitter la barque du Bloc québécois. Michel Boudrias, Rhéal Fortin, Simon Marcil, Monique Pauzé, Louis Plamondon, Luc Thériault et Gabriel Ste-Marie siégeront désormais à titre de députés indépendants.

Pour la cheffe du Bloc, Martine Ouellet, pas question toutefois d'abandonner son poste. « J'ai un mandat clair. Mon appui, on l'a vu au Conseil général », a-t-elle déclaré. Pour Gilles Duceppe, lui-même ancien chef du parti, l'heure a sonné pour Mme Ouellet : « Je ne comprends pas pourquoi elle reste là quand on n'est pas capable de faire un minimum de consensus dans son caucus », a-t-il dit.

Les trois députés restants du Bloc sont Mario Beaulieu, Xavier Barsalou-Duval et Marilène Gill.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Comment Martine Ouellet peut garder le sourire avec tous ces départs? Hypocrisie, indifférence ou inconscience...c'est selon?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.