Un avion de 52 M$ financé par les contribuables a été volé

Un avion de 52 M$ financé par les contribuables a été volé

mar, 06/03/2018 – 10:45
Posté dans :
0 commentaire

Impliquée dans un scandale politico-financier, une famille refuse de retourner un avion de Bombardier aux contribuables.

La banque canadienne Exportation et développement Canada (EDC) avait approuvé, en 2014, un prêt de 52 millions de dollars canadiens à la famille Gupta, de l'Afrique du Sud, pour l'achat d'un avion de luxe de Bombardier, le Global 6000. Or, la famille Gupta a été impliquée dans un scandale politico-financier qui a même provoqué la démission du président sud-africain, Jacob Zuma.

Pire : les Gupta doivent encore rembourser 27 millions du prêt accordé par la EDC. Le problème est que les membres de la famille sont en cavale, s'étant enfuis avec le Global 6000 de Bombardier, introuvable depuis quelques semaines.

On sait que l'appareil a décollé de Dubaï en direction de Zurich le 13 décembre, où il est resté six jours, avant d'entreprendre un voyage vers Fribourg. Il est demeuré à cet endroit pendant un peu plus d'un mois avant de le quitter le 25 janvier. Aux dernières nouvelles, il a atterri à Hong Kong en provenance de la Corée du Sud à la fin de février. Il aurait également été vu en Russie, en Inde et à Dubaï.

Plusieurs se demandent pourquoi la EDC a conclu un marché avec une famille déjà soupçonnée de corruption au moment des faits. Selon le Globe and Mail, les Gupta auraient « grossièrement gonflé » leurs états financiers aux fins du prêt en 2014. Au moins un des membres de la famille a été arrêté avec des associés et accusé de fraude.

Du côté de Bombardier, on dit avoir fait les vérifications nécessaires : « Chaque vente d'avion passe par un processus très rigoureux sur les antécédents criminels et financiers des clients. En 2014, quand l'avion a été vendu, le processus a été complété et le client répondait aux normes », a soutenu un porte-parole de la compagnie, Mark Macluch.

Selon La Presse, Exportation et développement Canada posséderait « un portefeuille global de prêts avoisinant les 63 milliards, dont 20 % dans le secteur aéronautique ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.