La discrimination basée sur l'identité ou l'expression de genre interdite

La discrimination basée sur l'identité ou l'expression de genre interdite

ven, 16/06/2017 – 09:17
Posté dans :
0 commentaire

De nos jours, une personne peut se déclarer mâle, femelle, transgenre, agenre, queer, etc.

Sources : Le Journal de MontréalThe Toronto Sun et La PressePhoto : Guillaume St-Pierre, Agence QMI

15 juin 2017

Le gouvernement Trudeau a exprimé les deux souhaits suivants au sujet des personnes LGBT+ :

  • Il veut effacer les condamnations des Canadiens qui ont été « déclarés coupables sous d'anciennes lois injustes en raison de leurs relations sexuelles avec une personne du même sexe » ;
  • Il veut interdire la discrimination basée sur « l'identité sexuelle ou son expression, et l'élimination des dispositions discriminatoires contenues dans le Code criminel concernant l'activité sexuelle consensuelle, qui vont à l'encontre de la Constitution. »

Des projets de loi ont été ou seront déposés pour parvenir à ces objectifs.

Lors d'un rassemblement, M. Trudeau a tenu à s'excuser auprès de la communauté LGBT+ qui, selon ses paroles, a fait face à une « discrimination historique. »

16 juin 2017

Le projet de loi qui interdit la discrimination basée sur l'identité ou l'expression de genre a été adopté. De nos jours, une personne peut se déclarer mâle, femelle, transgenre, agenre, queer, etc.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?