La CAQ implore Justin Trudeau d'être plus dur avec les proxénètes

La CAQ implore Justin Trudeau d'être plus dur avec les proxénètes

jeu, 15/03/2018 – 07:40
Posté dans :
0 commentaire

Elle lui demande de permettre les peines consécutives pour les proxénètes afin qu'ils restent plus longtemps en prison.

Source : CAQPhoto : CC0

Mercredi, la Coalition Avenir Québec (CAQ) a fait voter une motion sur la prostitution juvénile et l'exploitation sexuelle à l'Assemblée nationale. La motion, déposée par la députée caquiste Lise Lavallée, « exige du gouvernement fédéral de Justin Trudeau qu'il signe rapidement le décret mettant en œuvre les dispositions de la loi C-452 ».

Le projet de loi C-452, qui avait reçu la sanction royale en juin 2015 sous le règne des conservateurs de Stephen Harper, était l'oeuvre de l'ex-députée du Bloc québécois Maria Mourani. Il vise à renverser « le fardeau de la preuve, de la victime vers le proxénète » et à permettre « la confiscation des produits de la criminalité », de même qu'il « prévoit des peines consécutives pour les proxénètes ».

Depuis lors, les libéraux tentent de modifier le projet de loi C-452 par l'entremise du projet de loi C-38, qui empêcherait les peines consécutives pour les infractions liées à la traite de personnes. Or, la CAQ juge nécessaire la mise en application de la loi C-452 telle qu'elle a été sanctionnée en 2015. « C'est l'Assemblée nationale entière qui dit à Justin Trudeau qu'il est temps de penser aux victimes et de les aider dans leurs dénonciations », a déclaré Lise Lavallée.

La CAQ n'est pas seule à presser le gouvernement Trudeau de mettre en application la loi C-452. Le sénateur Pierre-Hugues Boisvenu et le député conservateur Pierre Paul-Hus en ont fait un cheval de bataille.

Le sénateur Boisvenu juge que Justin Trudeau « prend des décisions contraires aux discours qu'il tient à la Chambre des communes quand il verse quelques larmes pour montrer sa fausse sympathie envers les victimes de tout horizon ». Pierre Paul-Hus abonde dans le même sens : « [...] Justin Trudeau est toujours en train de se présenter comme étant féministe […], mais tout ce qu'il fait actuellement, sur plusieurs enjeux, c'est à l'encontre des femmes, à l'encontre des victimes ! », avait-il déclaré au sujet du projet de loi C-38 en entrevue à la radio.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.