Les libéraux ont échoué à intégrer les immigrants, dit la CAQ

Les libéraux ont échoué à intégrer les immigrants, dit la CAQ

ven, 30/03/2018 – 17:10
Posté dans :
0 commentaire

C'est pourquoi elle veut faire passer le seuil d'immigration de 50 000 à 40 000 par année, un seuil qui demeurerait élevé.

Source de l'article : Assemblée nationaleSource de la photo : ThomasVerville, WikimediaCC BY-SA 4.0

Pour un député de la Coalition Avenir Québec (CAQ), François Bonnardel, les accusations du gouvernement Couillard à l'endroit de son parti sont de la « merde ». C'est en chambre, jeudi, qu'il a formulé ses plaintes, avant d'être rappelé à l'ordre par la présidente de l'Assemblée nationale, Maryse Gaudreault.

M. Bonnardel faisait référence au dossier de l'immigration. Il remettait en question les politiques gouvernementales à cet égard, avant d'exécuter sa pirouette langagière. Pour le député de la CAQ, il est faux de croire que le Québec réussit à intégrer ses immigrants. C'est pourquoi, a-t-il dit, un gouvernement caquiste diminuerait le seuil d'immigration et mobiliserait les ressources afin de mieux les intégrer.

« [...] [O]n va s'assurer que les 40 000 qu'on va choisir, qui vont participer à la vitalité économique du Québec, ce sera une réussite. C'est le défi qu'on va se donner, puis on va réussir », a-t-il déclaré.

En entrevue à TVA Nouvelles l'été dernier, le chef de la CAQ, François Legault, estimait que le Québec avait dépassé sa capacité d'intégration. C'est pourquoi il veut fixer le seuil à 40 000 immigrants par année, au lieu des 50 000 actuels. Même avec ce taux, a-t-il souligné dernièrement en conférence de presse, le Québec recevrait encore, toutes proportions gardées, plus d'immigrants que les États-Unis ou la France.

Les chiffres tendent à donner raison à M. Legault. L'Agence QMI rapportait en novembre dernier que les cours de francisation étaient boudés par les immigrants économiques. La CAQ veut d'ailleurs rendre la francisation obligatoire pour tous les immigrants.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent