Une candidate de Québec solidaire proche des islamistes

Une candidate de Québec solidaire proche des islamistes

jeu, 04/05/2018 – 21:00
Posté dans :
4 commentaires

Ève Torres a entre autres travaillé pour le CNMC-CAIR Canada, dont la branche américaine est liée au Hamas.

Sources de l'article : Le Devoir, Métro et Point de bascule / Source de la photo : Asclepias, yanik_crepeau et Judicieux, WikimediaCC BY-SA 3.0

Une première femme voilée fera le saut en politique québécoise. Ève Torres, une Française d'origine convertie à l'islam, se présentera aux prochaines élections provinciales sous la bannière de Québec solidaire.

Mme Torres dit ne pas vouloir débattre uniquement des questions religieuses et identitaires, mais elle est néanmoins convaincue que le « racisme » et l'« islamophobie » sont bien présents au Québec. Pourtant, elle-même entretient des liens avec des groupes et des personnalités dont le dossier n'est pas sans taches.

Le Conseil national des musulmans canadiens

Jusqu'à tout récemment du moins, Mme Torres était coordonnatrice aux affaires publiques pour le Québec au sein du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC-CAIR Canada).

Le CNMC-CAIR Canada est affilié à l'organisme américain Council on American-Islamic Relations (CAIR), accusé à plusieurs reprises d'être un bailleur de fonds du groupe terroriste Hamas. C'est pour cette raison que le FBI, en 2009, avait mis un terme à tous ses contacts avec le CAIR. En 2014, la GRC avait ordonné à sa division du Manitoba de se dissocier d'un guide du CNMC qui endossait l'imam Siraj Wahhaj.

Membre des Frères musulmans, l'une des organisations responsables de la montée de l'intégrisme au vingtième siècle, Siraj Wahhaj est ouvertement sympathique à Al-Qaida et il juge que les hommes musulmans ont le droit de battre leurs femmes. Il avait été désigné co-conspirateur non inculpé dans le procès pour l'attentat à la voiture piégée contre le World Trade Center en 1993.

Plusieurs leaders actuels et passés du CNMC/CAIR-Canada ont ouvertement appuyé le programme politique des Frères musulmans, de même qu'ils se sont dits en faveur de la charia. Certains ont même fait du lobbying à plusieurs reprises pour l'instauration de tribunaux de la charia au Canada.

Animatrice à Radio Ville-Marie

Lorsqu'elle était animatrice à la station Radio Ville-Marie, Mme Torres avait interviewé Tariq Ramadan, le petit-fils du fondateur des Frères musulmans, Hassan al-Banna. Or, le 9 janvier 2015, soit deux jours après le massacre contre le Charlie Hebdo, le site Internet de l'organisation de Tariq Ramadan affichait un article justifiant le recours à la violence contre le magazine.

Pour son émission du 31 mars 2017, Mme Torres avait invité Mahdi Tirkawi de la mosquée Al-Rawdah, à Montréal. Cette mosquée avait justement invité Siraj Wahhaj, dont il est question plus haut, le 6 avril 2014. Et selon le site Point de bascule, en 2013, l'imam Ahmed Kandil avait délivré un sermon à la mosquée Al-Rawdah dans lequel il justifiait la condamnation à mort des musulmans qui abandonnent l'islam.

Commentaires

Si Québec Solidaire intègre Mme Torres dans leur Parti, il sera responsables non seulement de la montée du racisme, de l'islamophobie, de la violence mais aussi l'intégration et la montée de l'Islamisme avec tout ce que cela comporte...au Québec.

lorsque l'on voit ceux qui vont dirigés ce Parti celà n'augure rien de bons,nous voyons Nadeau Dubois un extrémistes qui a conduit les étudiants vers l'anarchie , c'est lui qui avait émis l'opinion que les patrons ne pouvaient pas obliger des employés à faire du surtemps mais par contre pour se faire ils devraient affichés une semaine d'avance les heures d'où ils pourraient faire du surtemps, il ne pensait pas que celà ne pourrait se faire pour les infirmières, pompiers, policiers, ambulanciers etc. Et Mme Masse qui veut enlever les mots qui indiquent le masculin.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.