Les Canadiens divisés sur les exigences d'Emplois d'été Canada

Les Canadiens divisés sur les exigences d'Emplois d'été Canada

mer, 16/05/2018 – 14:00
Posté dans :
0 commentaire

Un sondage montre que les répondants trouvent injustes les nouvelles exigences des libéraux, entre autres sur l'avortement.

Source de l'article : Angus ReidSource de la photo : Women Deliver, WikimediaCC BY 2.0

Les conditions d'admission au programme Emplois d'été Canada sont jugées « injustes » par la moitié des Canadiens, selon un sondage de la firme Angus Reid. Rappelons que le gouvernement Trudeau a décidé de ne pas financer les emplois d'été étudiants lorsque les employeurs n'adhèrent pas à la position du Parti libéral sur l'avortement, le mariage homosexuel et les transgenres.

Les divergences d'opinions d'un parti à l'autre, à cet égard, sont notables. Sept électeurs conservateurs sur dix (68 %) jugent que les conditions d'admission sont injustes et trop restrictives, alors que la majorité des répondants qui ont voté pour les libéraux en 2015 (59 %) trouvent plutôt qu'elles sont justes. Chez le NPD, ils sont 56 % à partager cette dernière opinion.

Le sondage démontre aussi que 73 % des Canadiens seraient prêts à accepter que des organisations pro-vie obtiennent des subventions pour embaucher des étudiants, pour autant qu'elles ne poursuivent aucune activité liée à la défense de l'avortement. Même les électeurs libéraux défendent ce point de vue : ils sont en effet 74 % à accepter que ces organisations soient admissibles au financement fédéral.

Le taux d'acceptation diminue grandement toutefois lorsqu'il est question d'organisations qui utiliseraient leur subvention pour faire la promotion de l'avortement : seulement 37 % des répondants jugent qu'elles devraient quand même recevoir du financement.

Le sondage d'Angus Reid a été mené en ligne du 2 au 3 mai auprès d'un échantillon représentatif et aléatoire de 1 512 adultes canadiens membres du panel de Maru Voice Canada. À des fins de comparaison seulement, un échantillon probabiliste de cette taille comporterait une marge d'erreur de +/- 3 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.