Voici le plan de la CAQ au sujet de l'immigration

Voici le plan de la CAQ au sujet de l'immigration

mer, 16/05/2018 – 09:40
Posté dans :
3 commentaires

Entre autres, une femme pourra porter le niqab, mais elle devra l'enlever pour un test des valeurs québécoises.

Sources de l'article : L'Actualité, Radio-Canada #1, #2, Le Journal de MontréalLe Devoir, Gouvernement du Canada #1 et #2 / Source de la photo : LouisRoyQc, WikimediaCC BY-SA 4.0 (Image rognée et arrière-plan modifié)

Des médias ont mis la main sur un document de la Coalition Avenir Québec (CAQ) qui explique davantage quel sera son plan en matière d'immigration si elle prenait le pouvoir. Elle en a profité pour tenter de préciser sa pensée.

Baisse temporaire du nombre d'immigrants par année

La CAQ souhaite toujours faire passer de 50 000 à 40 000 le nombre d'immigrants que le Québec accueille chaque année. Toutefois, le document précise que cette mesure serait temporaire.

Notons que même avec ce taux réduit, le Québec recevrait, toutes proportions gardées, plus d'immigrants que les États-Unis ou la France. C'est sans compter que depuis un an, plus de 2 000 migrants entrent illégalement au Québec chaque mois en moyenne.

Plus de pouvoirs et une meilleure intégration

Un gouvernement de la CAQ faciliterait la reconnaissance des diplômes étrangers et bonifierait l'aide à la francisation de 126 millions de dollars.

Comme le gouvernement Couillard, la CAQ voudrait que plus d'immigrants s'installent en région. Elle déplore que la grande majorité choisisse Montréal.

La CAQ désire récupérer des pouvoirs du fédéral en matière d'immigration. Notamment, elle aimerait que Québec puisse gérer le rapatriement des immigrants venant des réunifications familiales.

Des conditions à respecter

La CAQ aimerait que les immigrants passent par une période de transition où ils devront remplir trois conditions avant d'éventuellement pouvoir demander leur résidence permanente. Les voici : la connaissance du français, la connaissance des valeurs québécoises et la démarche active de recherche d'emploi ou l'occupation d'un emploi.

Si ces conditions ne sont pas respectées et que la période de transition est venue à échéance, alors un gouvernement caquiste ferait savoir au fédéral qu'une personne sans statut valide se trouve sur son territoire. Après quoi, la balle serait dans son camp.

En entrevue à Radio-Canada, le chef de la CAQ, François Legault, n'a pas voulu expliquer ce qui arriverait si, par exemple, le fédéral refusait d'expulser ou de relocaliser un immigrant fautif. « Si cette personne est de mauvaise foi […], je ne pense pas que c'est quelqu'un que le gouvernement fédéral va vouloir garder », a-t-il dit.

En entrevue au Bureau parlementaire de l'Agence QMI, M. Legault a dit qu'une femme portant le niqab devrait se dévoiler pour un examen des valeurs québécoises, mais que par la suite, elle pourrait le porter dans la vie de tous les jours.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

À mon avis, les immigrants ont la susceptibilité à fleur de peau. À la moindre mouche qui les pique, ils crient au racisme tandis que nous, en tant que Québécois, nous savons très bien qu'ils en ont eu bien avant de venir au Canada et au Québec. J'appelle ça une allergie ou pour certains une intolérance. Il est vrai que tous ne sont pas aimables et nous ne sommes pas obligés de les aimer comme les citoyens québécois actuels de souche ou pas. Cependant, en prêtant allégeances au Québec, ceux-ci se conforment, sous serment, aux us et coutumes en place ( société laïque sans signe religieux, le visage à découvert, parlant ou en cours d'apprentissage du Français, être à la recherche d'un emploi avec des qualifications requises ). Pourquoi, lorsqu'on va dans les autres pays, nous devons-nous nous conformer à leurs exigences? Parce que leurs lois, leurs us et coutumes sont là afin de jouir de la vie dont le pays a choisi pour ses citoyens. Alors, au Québec, pourquoi faire tant de manières?

Pourquoi une musulmane porterait sans problème le niqab au Québec, alors qu'une québécoise se ferait lapider si elle osait se montrer en short dans un pays musulman.
Le problème est le même avec les japonais. Quand on est au Japon il faut respecter leur culture. Quand ils sont au Québec, il nous faut respecter leur culture. Il semble que ce soit toujours à sens unique. Le racisme est la peur des uns, et le profit des autres.

Ils ne viennent pas au Québec uniquement pour profiter des avantages. J'apprécie leur apport culturel, en retour je veux qu'ils s'intègrent. Et il n'y a pas que le voile islamique, il y a le reggae, le ceci le cela. Quand tu vis à Rome, vis comme les romains.