Le gouvernement donne 376,06 M$ en annonces préélectorales

Le gouvernement donne 376,06 M$ en annonces préélectorales

jeu, 31/05/2018 – 18:00
Posté dans :
0 commentaire

Notamment, 98 millions de dollars iront à la compagnie Simons, ce qui a fait réagir bien des gens.

Sources de l'article : (Gouvernement du Québec #1, #2, #3, #4, #5, #6#7, #8 et #9) & (Gouvernement du Québec, Le Journal de MontréalRadio X et Radio-Canada)  / Source de la photo : U.S. Department of Agriculture, Flickr, Public Domain Mark 1.0

Comme il en a pris l'habitude depuis des mois, le gouvernement Couillard a publié récemment des communiqués de presse pour publiciser diverses annonces préélectorales. Leur valeur est estimée à 376,06 millions de dollars. L'une d'entre elles a fait beaucoup jaser, car le gouvernement a décidé de donner près de 98 millions des contribuables à la compagnie de vêtements et d'articles de décoration Simons.

En entrevue à Radio-Canada, le grand patron de la compagnie, Peter Simons, a assuré qu'il n'y avait pas de parallèle à faire avec La Baie, qui est affectée par le recul du commerce de détail, ou encore Sears Canada, qui a carrément dû fermer ses portes. « Notre problème, c'est un problème de croissance. On est un peu victimes de notre succès, dans le fond. On était condamnés à investir », a-t-il déclaré.

La nouvelle a fait réagir l'animateur Dominic Maurais à la station Radio X, car, a-t-il expliqué, ce gouvernement qui donne presque 100 millions de dollars à une compagnie privée est le même qui n'hésite pas à exiger près de 6 000 $ à une femme de 95 ans pour une formalité administrative. « Peter Simons fait pas pitié, là. Pis je veux pas qu'il fasse pitié. Il mérite ce qu'il a gagné. C'est un investisseur. Il a bâti sa compagnie. Bravo à la famille Simons ! Mais la famille Simons passe à GO, réclame 200 $ comme au Monopoly... Sacrifice ! », s'est-il exclamé.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.