Valérie Plante critiquée sur les drapeaux déployés par la Ville

Valérie Plante critiquée sur les drapeaux déployés par la Ville

jeu, 31/05/2018 – 19:30
Posté dans :
2 commentaires

Un citoyen lui a demandé pourquoi la Ville ne déployait pas le drapeau du Québec au conseil municipal comme l'exige la loi.

Sources de l'article : Conseil municipal de Montréal (1:17:50 à 1:20:18), LégisQuébec #1 et #2 / Source de la photo : Conseil municipal de Montréal

Le 28 mai dernier, lors de la tenue du conseil municipal de Montréal, le citoyen Gilles Paquin a interpellé la mairesse Valérie Plante au sujet des drapeaux que choisit de déployer la Ville sur son territoire. En effet, M. Paquin a souligné que la Ville exige des citoyens qu'ils respectent la loi alors qu'elle-même ne le fait pas à l'égard de la Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec.

Dans cette loi, on y lit notamment que le drapeau du Québec doit être arboré dans la salle où siège le conseil d'une municipalité ou un conseil d'arrondissement (Loi sur le drapeau et les emblèmes du Québec, chapitre D-12.1, r. 2, article 9). Or, M. Paquin a fait remarquer que le drapeau du Québec était absent de la salle du conseil municipal et que seul le drapeau de Montréal était présent.

« Je trouve ça assez particulier », a lâché M. Paquin, qui a demandé à Mme Plante pourquoi la Ville ne respectait pas la loi « comme tout le monde ». La mairesse a répliqué qu'il n'était pas « question de vouloir enfreindre la loi », mais plutôt de respecter une « coutume » établie par la Ville. Si elle s'est dite ouverte à considérer les inquiétudes de M. Paquin, elle ne s'est toutefois pas engagée à quoi que ce soit.

Rappelons que ce n'est pas la première fois que l'absence du drapeau du Québec fait réagir les citoyens. À titre d'exemple, le 19 décembre dernier, Mme Plante avait reçu le premier ministre du pays, Justin Trudeau, et pour l'occasion, elle avait déployé les drapeaux canadien et montréalais tout en gardant celui du Québec dans le placard. Elle avait même qualifié l'événement de « rencontre bilatérale » et les photos prises donnaient l'impression d'une rencontre entre deux chefs d'État.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent