1,3 M$ pour attirer les immigrants en région

1,3 M$ pour attirer les immigrants en région

jeu, 07/06/2018 – 18:00
Posté dans :
0 commentaire

Ces mesures s'inscrivent dans une démarche visant à pallier la pénurie de la main-d’oeuvre grâce à l'immigration.

Sources de l'article : Gouvernement du Québec #1#2 et #3 / Source de la photo : Environnement et changement climatique Canada, FlickrCC0 1.0

Le gouvernement Couillard en a fait son cheval de bataille : l'immigration, soutient-il, est l'une des solutions à la pénurie de main-d'oeuvre que vit présentement le Québec. C'est dans cette optique qu'il accorde près d'un million et demi de dollars à trois régions du Québec pour qu'elles puissent attirer les immigrants. Ces trois régions sont l'Abitibi-Témiscamingue, Chaudière-Appalaches et Lanaudière.

Afin, donc, « d'attirer [...] un grand nombre de personnes immigrantes », cinq organismes de l'Abitibi-Témiscamingue vont se partager une enveloppe de 361 000 $. Dans la région de Chaudière-Appalaches, ce sont quatre organismes qui vont se partager 288 000 $, tandis que quatre autres organismes auront droit à une enveloppe globale de 667 000 $ dans Lanaudière.

Un message gouvernemental remis en question

Faut-il rappeler que le message du gouvernement selon lequel l'immigration est nécessaire pour l'économie du Québec est remis en question par des experts et des professeurs.

Selon eux, si la pénurie de main-d'oeuvre est réelle, il faudrait plutôt miser sur d'autres solutions comme la robotisation, un réaménagement du travail des employés, une offre de formation accrue ou de meilleures conditions de travail. On souligne aussi que bien des travailleurs âgés seraient enclins à retourner au travail si on leur permettait de travailler en partie à la maison ou à temps partiel.

Ce n'est toutefois pas la position du gouvernement à ce sujet. En effet, le premier ministre Philippe Couillard a récemment affirmé que le Québec devait maintenir ses seuils annuels d'immigration au même niveau et, si possible, les augmenter.

À cet égard, la Coalition Avenir Québec (CAQ) souhaite diminuer le nombre d'immigrants chaque année pour le faire passer de 50 000 à 40 000.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.