Laïcité : le maire de Louiseville recule quelque peu

Laïcité : le maire de Louiseville recule quelque peu

mar, 12/06/2018 – 12:45
Posté dans :
0 commentaire

Il n'a pas formellement réintroduit la prière au conseil municipal pour protester contre les accommodements religieux.

Voici la ou les sources de cet article : Radio-Canada et L'Écho de Maskinongé / Voici la source de la photo : CC0

Le maire de Louiseville, Yvon Deshaies, n'aura pas été jusqu'au bout de son combat. Rappelons qu'il avait annoncé en avril dernier qu'il réintroduirait la prière et le crucifix au conseil municipal afin de protester contre les doubles standards à l'égard des accommodements religieux.

À l'époque, Québec voulait permettre à une étudiante en techniques policières de porter le hijab dans l'exercice de sa future carrière. « Je ne suis pas plus catholique qu'un autre. Mais quand on donne des droits à un, il faut qu'on donne les mêmes droits à l'autre », avait-il déclaré.

Si un crucifix a bel et bien été mis en valeur lors du conseil municipal du 11 juin, M. Deshaies a choisi de remplacer la prière par un moment de recueillement durant lequel le Ô Canada a été récité. La citation suivante a été projetée derrière les élus : « […] Il est attendu que le Canada est fondé sur des principes qui reconnaissent la suprématie de Dieu et la primauté du droit. Nous allons maintenant nous recueillir... Prière de vous lever. »

« Dans ce que j'ai amené comme projet, on parle quand même que Dieu bénisse notre foyer et nos droits. On le dit ça, c'est dans le Ô Canada », a expliqué M. Deshaies pour justifier son choix de ne pas remettre la prière comme telle de l'avant.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.