Québec a échoué à protéger les jeunes filles des proxénètes

Québec a échoué à protéger les jeunes filles des proxénètes

mer, 13/06/2018 – 11:30
Posté dans :
2 commentaires

Ces accusations proviennent de la députée Lise Lavallée, de la CAQ, qui s'en est prise en chambre à la ministre de la Justice.

Voici la ou les sources de cet article : Assemblée nationaleVoici la source de la photo : Underclassrising, FlickrCC BY-SA 2.0

Durant la période des débats à l'Assemblée nationale, lundi, la députée de la Coalition Avenir Québec (CAQ), Lise Lavallée, a accusé le gouvernement Couillard d'avoir « échoué à protéger [...] les victimes d'exploitation sexuelle et de prostitution juvénile ».

En mars, la CAQ avait fait voter une motion à l'Assemblée nationale qui exigeait « du gouvernement fédéral de Justin Trudeau qu'il signe rapidement le décret mettant en œuvre les dispositions de la loi C-452 ». Or, la députée de la CAQ blâme la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, de ne pas avoir donné suite à la motion.

Le projet de loi C-452, qui avait reçu la sanction royale en juin 2015 sous le règne des conservateurs de Stephen Harper, était l'oeuvre de l'ex-députée du Bloc québécois Maria Mourani. Il vise à renverser « le fardeau de la preuve de la victime vers le proxénète » et à permettre « la confiscation des produits de la criminalité », de même qu'il « prévoit des peines consécutives pour les proxénètes ».

Depuis lors, les libéraux fédéraux tentent de modifier C-452 par l'entremise d'un autre projet de loi, le C-38, lequel empêcherait les peines consécutives pour les infractions liées à la traite de personnes. Or, la CAQ juge nécessaire la mise en application de la loi C-452 telle qu'elle a été sanctionnée en 2015.

En réponse aux accusations de la députée de la CAQ, la ministre Vallée a déclaré que son gouvernement n'avait « cessé de poser des gestes pour soutenir non seulement les victimes de traite, mais les victimes d'agression sexuelle de façon générale ». Son collègue à la Sécurité publique, Martin Coiteux, a lui aussi défendu le bilan du gouvernement à cet égard.

Commentaires

Ce ne sont que politicards. Même si C-452 à été adoptée, c’est sous le régime conservateur, alors les libéraux ne leurs feront pas cette fleur de mettre C-452 en pratique. Le bien public, ils s’en foute, ce qui leurs importe c’est la politicaillerie et tout faire pour ne pas que les autres parties paraissent bien ou les discrédités. Les conservateurs ont fait de même. À Qébec c’est du pareil au même. Des politicards je vous dis, des merdeux.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur GAB, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.