L'Ontario veut bannir la Journée mondiale d'Al-Quds

L'Ontario veut bannir la Journée mondiale d'Al-Quds

mer, 13/06/2018 – 13:30
Posté dans :
4 commentaires

Cet événement islamiste est organisé dans plusieurs pays pour protester contre le contrôle israélien sur Jérusalem.

Voici la ou les sources de cet article : Sénat du Canada, Ottawa Citizen et B'nai Brith CanadaVoici la source de la photo : Bruce Reeve, FlickrCC BY-SA 2.0

Le nouveau premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a promis de bannir la Journée mondiale d'Al-Quds, un événement annuel organisé dans le but de dénoncer le contrôle de Jérusalem par Israël. Cette journée a été lancée dès le début de la prise du pouvoir des ayatollahs en Iran, en 1979.

Chaque année, elle sert de prétexte aux islamistes pour cracher leur fiel antisémite, ce qui ne plaît guère à M. Ford. « Notre gouvernement prendra des mesures pour s'assurer que des événements comme la Journée d'Al-Quds, qui appelle au meurtre d'une population civile entière en Israël, ne fassent plus partie du paysage en Ontario », a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

La sénatrice conservatrice Linda Frum a également souligné la nécessité de bannir une telle journée au Canada. « L'idéologie meurtrière véhiculée lors de ce rassemblement ne doit pas être tolérée au Canada et elle ne représente pas les valeurs multiculturelles pacifiques canadiennes », a-t-elle déclaré au Sénat. « Il n'y a pas de place au Canada pour une démonstration aussi ignoble de haine raciste ».

Mme Frum a aussi remercié Doug Ford « d'avoir dénoncé avec autant de force la tenue de cette activité et de s'être engagé à ce qu'il ne soit plus possible de tenir des activités manifestement racistes ou antisémites autour de Queen's Park à l'avenir ».

La Journée mondiale d'Al-Quds était célébrée samedi dernier, entre autres à Toronto, où un cheikh, Shafiq Huda, en a appelé à l'éradication d'Israël, ce qui lui a valu une plainte au criminel par l'organisme juif B'nai Brith Canada. Des étendards du groupe terroriste Hezbollah ont aussi été vus lors de l'événement.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?