CBC attise le ressentiment contre l'homme blanc hétérosexuel

CBC attise le ressentiment contre l'homme blanc hétérosexuel

mer, 13/06/2018 – 18:15
Posté dans :
0 commentaire

En ondes, une professeure de race noire a déclaré que Doug Ford a été élu parce qu'il est un homme blanc hétérosexuel.

Voici la ou les sources de cet article : CBC News et Twitter #1 et #2 / Voici la source de la photo : Chicoutimi, WikimediaCC BY-SA 3.0

Delores Mullings, une professeure de race noire à la Memorial University de St. John's, à Terre-Neuve, a déclaré sur les ondes radio du réseau CBC que le nouveau premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, a été élu parce qu'il est un homme blanc hétérosexuel.

« Je ressens beaucoup de désespoir pour la population de l'Ontario et pour le Canada en général », a-t-elle ajouté durant un appel qu'elle a effectué lors des lignes ouvertes de l'émission radiophonique Cross Country Checkup, animée par Duncan McCue.

Mme Mullings a répété la rhétorique favorisée par certains Noirs depuis quelque temps, celle du « privilège blanc ». « En tant qu'homme blanc et hétérosexuel, [Doug Ford] n'a pas vraiment besoin de se légitimer pour que les gens croient en son histoire et votent pour lui », a-t-elle dit.

Pourtant, elle a avoué elle-même que M. Ford a reçu l'appui des électeurs « racialisés » de l'Ontario, en particulier dans la banlieue de Toronto, là où les électeurs d'origine asiatique se seraient rangés du côté du nouveau premier ministre.

La question du « privilège blanc » a pris d'assaut le Canada au cours de la dernière année. Rappelons-nous cette prise de bec entre le député conservateur Maxime Bernier et la députée libérale Celina Caesar-Chavannes.

Sur le fil Twitter de CBC, les critiques n'ont pas tardé à s'imposer. Un internaute, par exemple, a écrit ceci : « Je pensais que Radio-Canada s'opposait à offrir une plateforme à des bigots haineux ».

« Bigote » est aussi le terme que la journaliste du Toronto Sun, Candice Malcolm, a utilisé sur Twitter pour décrire Delores Mullings. Elle a surtout blâmé la CBC de lui avoir accordé du temps d'antenne. « Un autre joyau du radiodiffuseur d'État, imposant toujours cette absurde politique de l'identité », a-t-elle écrit.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.