L'école diabolise les minorités, selon un groupe anglophone

L'école diabolise les minorités, selon un groupe anglophone

mer, 20/06/2018 – 08:30
Posté dans :
1 commentaire

Ce groupe ajoute que le programme d'histoire au secondaire passe sous silence la xénophobie et l’antisémitisme au Québec.

Voici la ou les sources de cet article : CBC News et Métro / Voici la source de la photo : CC0

Le gouvernement du Québec a pris des mesures pour remplacer ses manuels d'histoire du troisième secondaire par une version qui « reflétera mieux la perspective autochtone ». Mais le Comité pour l'amélioration du programme d'histoire du Québec (ComECH-Québec) en veut plus et demande à Québec de revoir le programme d'histoire au complet.

En fait, ComECH-Québec souhaite plus de diversité dans les manuels d'histoire des troisième et quatrième secondaire. Selon ce groupe, le programme actuel « diabolise les anglophones, omet une grande partie de l'histoire des Noirs au Québec, renforce les stéréotypes négatifs sur les musulmans et passe sous silence l'histoire de la xénophobie et de l'antisémitisme au Québec. »

Le groupe a obtenu deux rencontres consultatives avec des représentants du ministère de l'Éducation, mais sans résultat. Le président du groupe, Robert Green, et ses collègues seraient même sortis « frustrés » de ces réunions. « Le gouvernement n'a pas agi [à la suite de nos demandes], et n'a même pas considéré nos demandes comme légitimes », a déclaré M. Green. « Pourtant, nous avons fourni des pages de références qui montrent tout ce qui pose problème ».

ComECH-Québec veut profiter de l'approche des élections pour faire pression sur les partis politiques et connaître leur opinion sur ce sujet.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

WOW! C'est fort ça!!

Bien sûr, les anglophones ont l'habitude, depuis des siècles, d'être des conquérants, les maîtres, des "winners" et de tout contrôler. Ils ont la peau sensible. On les comprend, les pauvres!
Ne se rappellent-ils pas leur tentative de nous faire disparaître dans le début de la colonie?? Bien, ça n'a pas fonctionné ... pas encore.
Les insatisfaits peuvent toujours déménager partout au Canada. Ils ont le choix.
Ils vont être accueillis à bras ouverts.