Une députée libérale a rencontré un groupe islamiste

Une députée libérale a rencontré un groupe islamiste

mer, 20/06/2018 – 17:15
Posté dans :
5 commentaires

La rencontre a eu lieu entre Anju Dhillon et le Conseil national des musulmans canadiens, proche des Frères musulmans.

Voici la ou les sources de cet article : Facebook / Voici la source de la photo : Chambre des communes

La députée libérale de la circonscription de Dorval-Lachine-LaSalle, Anju Dhillon, a rencontré mardi des représentants du Conseil national des musulmans canadiens (CNMC-CAIR). Sur sa page Facebook, Mme Dhillon a affirmé que la rencontre avait pour sujets les « enjeux liées (sic) à la communauté telles (sic) que le racisme et l'intersectionnalité ».

« Le [CNMC] est un organisme sans but lucratif qui protège les droits de la personne et les libertés civiles au Canada, qui lutte contre la discrimination et l'islamophobie, qui favorise la compréhension mutuelle et qui défend les intérêts publics des musulmans canadiens », est-il écrit dans le message publié sur la page Facebook de la députée.

Ce qui manque toutefois à cette description, c'est le côté un peu plus obscur de l'organisation.

Le Conseil national des musulmans canadiens

Le CNMC-CAIR Canada est affilié à l'organisme américain Council on American-Islamic Relations (CAIR), accusé à plusieurs reprises d'être un bailleur de fonds du groupe terroriste Hamas. C'est pour cette raison que le FBI, en 2009, avait mis un terme à tous ses contacts avec le CAIR. En 2014, la GRC avait ordonné à sa division du Manitoba de se dissocier d'un guide du CNMC qui endossait l'imam Siraj Wahhaj.

Membre des Frères musulmans, l'une des organisations responsables de la montée de l'intégrisme au vingtième siècle, Siraj Wahhaj est ouvertement sympathique à Al-Qaida et soutient que les hommes musulmans ont le droit de battre leurs femmes. Il avait été désigné co-conspirateur non inculpé dans le procès pour l'attentat à la voiture piégée contre le World Trade Center en 1993.

Plusieurs leaders actuels et passés du CNMC/CAIR-Canada appuient le programme politique des Frères musulmans, de même qu'ils se disent en faveur de la charia. Certains ont d'ailleurs fait du lobbying pour l'instauration de tribunaux de la charia au Canada.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

bannissons l islam ,cette religion qui encourage la pédophilie,les crimes d honneur,l inégalité des sexe,les génocides,et l abrutissement de la population islamisé (800 millions d islamique ou musulmans sont illettré et incapable de lire leurs propre livre de référence ultime )qui sont ensuite diffusé partout comme si c était la bonne nouvelle du jour ,par des imams qui sont beaucoup plus populistes que n importe quelle de nos politiciens...

bannissons cette aberration,cette falsification et la plus grosse supercherie historique de toute l histoire de l humanité..

tout comme les deux autres religions monothéiste et abrahamique qui n ont apporté que des guerres,conflit,division,lobotomisation par l abrutissement ( comme de croire ,encore en 2018 ,a la théorie créationniste)

"Vos amalgames ne sont que du stuff pour les gens en perte de facultés cognitives."
Vraiment monsieur Denis, vous êtes naïf ou vous manquez d'arguments.
C'est tellement plus facile de dénigrer ceux qui ne pensent pas comme vous.

la propagande s est aussi quand tu utilise deux pseudo pour essayer de faire passer tes idées complétement ridicules en essayant de faire croire que il y a beaucoup de gens comme toi ,qui préfèrent de loin garder leurs têtes dans leurs cul..

Le CNMC est tout fait légal au Canada et oeuvre en vertu des Lois canadiennes comme tout autre organisme en défense de Droits des membres de leur communauté. Et qu'il y ai eu un prédicateur rigoriste autour de cet organisme il y a près de 10 ans , ne fait pas de celui ci un organisme islamiste . Vos amalgames ne sont que du stuff pour les gens en perte de facultés cognitives.