De nouvelles mesures pour attirer les immigrants en région

De nouvelles mesures pour attirer les immigrants en région

mar, 10/07/2018 – 21:15
Posté dans :
1 commentaire

Le fédéral rencontre des employeurs québécois au moment où Québec accorde 140 000 $ à Victoriaville.

Voici la ou les sources de cet article : Gouvernement du Québec, La Nouvelle, Gouvernement du Canada #1 et #2 / Voici la source de la photo : U.S. Department of Agriculture, Flickr, Public Domain Mark 1.0

Les gouvernements libéraux à Ottawa et à Québec prennent le taureau par les cornes pour attirer les immigrants en région. Du côté d'Ottawa, le ministre du Développement social, Jean-Yves Duclos, et la ministre de l'Emploi, Patty Hajdu, ont rencontré mardi des employeurs du Québec pour discuter du Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET).

Le PTET « permet aux employeurs canadiens d'embaucher des étrangers pour combler des pénuries temporaires de main-d'œuvre et de compétences lorsqu'ils ne peuvent trouver de citoyens canadiens ou de résidents permanents pour pourvoir ces postes ». Les deux ministres voulaient ainsi tâter le pouls des employeurs afin de s'assurer que le programme soit toujours en mesure de répondre à leurs besoins.

Pendant ce temps, le gouvernement Couillard a mis sur pied un projet-pilote à Victoriaville « afin de favoriser la venue de jeunes personnes immigrantes dans la région et de soutenir leur intégration ». Ce projet, qui nécessite un investissement de 140 000 $, vise entre autres à « tester une nouvelle façon d'accompagner les municipalités dans l'identification de leurs priorités d'action afin de renforcer leur caractère accueillant et inclusif ».

Des annonces de ce genre s'accumulent depuis quelques semaines à Québec. En juin, le gouvernement libéral a versé un peu plus de trois millions pour divers projets en vue d'attirer les immigrants en région : d'abord, 1,3 million a été accordé à l'Abitibi-Témiscamingue, à la région de Chaudière-Appalaches et à Lanaudière, ensuite, près d'un demi-million à la ville de Rimouski, et, enfin, 1,3 million à la région de l'Estrie, à la municipalité de Vaudreuil-Soulanges et à Rivière-du-Loup.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires