Ottawa n'a pas fait de suivi sur l'intégration des Syriens

Ottawa n'a pas fait de suivi sur l'intégration des Syriens

mer, 18/07/2018 – 10:30
Posté dans :
3 commentaires

Revenus, taux de chômage, apprentissage de la langue : où en sont rendus les réfugiés syriens ? Ottawa n'en a aucune idée.

Voici la ou les sources de cet article : Vancouver Sun / Voici la source de la photo : Radio Television Malacañang, Domaine public (Image rognée)

Qu'est-il arrivé aux 50 000 réfugiés syriens que le Canada a accueillis en 2015 et 2016 ? Nul ne le sait, car le gouvernement Trudeau n'a produit aucun rapport de suivi sur ce dossier, comme l'a appris le Vancouver Sun.

Déjà, en novembre dernier, le vérificateur général, Michael Ferguson, avait déploré l'inaction du fédéral à cet égard. Or, neuf mois plus tard, rien n'a encore été fait pour connaître le sort de ces réfugiés qui ont fui la Syrie au moment où l'État islamique contrôlait une bonne partie de son territoire.

La nécessité de faire un suivi sur l'intégration des Syriens est d'autant plus importante, souligne le Vancouver Sun, que les exemples de la Suède et de l'Allemagne démontrent bien la complexité de la tâche. En Suède, malgré la création de centaines de programmes accélérés de formation professionnelle, peu de ces réfugiés sont parvenus à trouver du travail.

Dans les deux pays, des problèmes culturels suscitent également des inquiétudes. Beaucoup d'hommes, par exemple, ne veulent pas que leur femme travaille. Dans un tel milieu patriarcal, c'est le mari qui doit subvenir aux besoins de la famille.

Le Vancouver Sun n'a réussi à soutirer de l'information que sur une centaine de réfugiés syriens parrainés par l'Église unie de la Colombie-Britannique. Selon Maggie Hosgood, une des coordonnatrices de l'Église, un réfugié syrien sur quatre aurait recours à l'assistance sociale et plusieurs auraient du mal à apprendre l'anglais.

Le Sun n'a pas été en mesure d'obtenir des renseignements de la part d'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Çe dont tout à fait des islamistes car le mot musulmans signifient ou peux tres remplacées' par diss pore...il y a des musulmans complètement athée dans dès théocratie...si ils deviennent ou se convertissent à l isma,et il ont aucun choix. Ils ne peuvent plus en sortir tellement que l endoctrinement es puissante

C'était pas drôle la cause des Syriens en 2016...selon Trudeau. Le Canada devait les accueillir coûte que coûte tellement ils étaient menacés. Mais là, on apprend que le Fédéral n'a aucune idée où ils se trouvent et où est-ce qu'ils en sont rendus. Il est vrai que ce ne sont pas des musulmans mais ce sont des humains à parts entières. Ils font partie au même titre de tous ces immigrants d'une communauté multiculturelle. En 2015, ils représentaient 9.2 % de la masse d'immigrants tandis qu'en 2016, il y en avait 5.9 %. Ils n'ont quand même pas disparus de la Map ou bien ils se sont bien fondus dans la population québécoise et partout au Canada. 50,000 Syriens de 2015 à 2016, c'est pas rien. Mais qu'à fait le Ministre de l'immigration: il dort sur la job, il joue à l'innocent ou c'est un incompétent? Trudeau quant à lui, il regarde passer la fanfare. Sa couleur multiculturelle , il peut bien l'avoir dans ses bas, ses cravates et ses costumes de clowns...un ado PM... du jamais vu.