Justin Trudeau se dit ouvert à bannir les armes de poing

Justin Trudeau se dit ouvert à bannir les armes de poing

mar, 31/07/2018 – 20:00
Posté dans :
0 commentaire

Le Parti conservateur juge que le gouvernement devrait s'attaquer aux criminels plutôt qu'aux citoyens respectueux des lois.

Voici la ou les sources de cet article : Parti conservateur du Canada, CBC et ReutersVoici la source de la photo : 2017 Canada Summer Games, Wikimedia, CC BY 2.0

Lundi, le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a fait savoir qu'il était ouvert à l'idée de bannir les armes de poing au pays. Il ne s'est toutefois pas engagé à quoi que ce soit et a déclaré que son gouvernement allait prendre connaissance des meilleures pratiques en vigueur au monde afin de réduire la violence liée aux armes à feu.

Cette annonce survient dans la foulée de la fusillade sur l'avenue Danforth, à Toronto. Rappelons que Faisal Hussain a fait feu le 22 juillet dans le quartier Greektown, tuant deux personnes et faisant treize blessés. L'État islamique (EI) a revendiqué l'attaque et une fouille du passé de M. Hussain a révélé que celui-ci avait vraisemblablement des affinités avec la mouvance islamiste.

Mais voilà, les médias traditionnels ont choisi de pointer du doigt la maladie mentale et, surtout, les armes à feu. C'est dans cette optique que le conseil municipal de la Ville de Toronto a exhorté le fédéral et le provincial à interdire la vente d'armes de poing. Nombreux sont les politiciens à appuyer cette démarche.

Or, la pilule ne passe pas au Parti conservateur du Canada. Ainsi, le député Pierre Paul-Hus a reproché au gouvernement Trudeau de faire « preuve de paresse en demandant à tous les Canadiens de respecter de nouvelles lois alors que le vrai travail consiste à cibler les criminels ». Il a lancé : « Comme les libéraux l'ont dit eux-mêmes, l'interdiction des armes de poing serait une initiative législative complexe, et leurs propres députés doutent qu'une telle mesure puisse être efficace. »

De plus, M. Paul-Hus a affirmé : « Nous allons attendre de voir les détails de toute interdiction des armes de poing, si et quand les libéraux la proposent, mais les conservateurs soutiennent des mesures qui ciblent les voyous et les criminels, pas des mesures qui enlèvent les biens des tireurs sportifs respectueux des lois. »

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.