Cinq cadres de Kinder Morgan empocheront un généreux pactole

Cinq cadres de Kinder Morgan empocheront un généreux pactole

sam, 11/08/2018 – 16:15
Posté dans :
2 commentaires

L'achat du projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain par le gouvernement Trudeau a fait des heureux chez Kinder Morgan.

Voici la ou les sources de cet article : The National Observer / Voici la source de la photo : KMR Photography, FlickrCC BY 2.0

Le National Observer révélait, vendredi dernier, que cinq cadres du secteur de l'exploitation pétrolière de Kinder Morgan seront en mesure d'empocher plus de 300 000 actions qui valent des millions de dollars.

Toutefois, ce gain ne pourra se réaliser que si les actionnaires de la multinationale texane donnent leur aval à la vente de plusieurs milliards d'actions au gouvernement canadien, selon ce qui a été confié à la Commission américaine des opérations de Bourse.

Une transaction pharaonique

Rappelons que le 29 mai, le gouvernement Trudeau a annoncé qu'il allait acheter à Kinder Morgan l'oléoduc Trans Mountain pour 4,5 milliards $, oléoduc qu'il compte revendre ultérieurement à des investisseurs. La valeur de cette transaction avait été remise en cause par le député conservateur Gérard Deltell, lequel avait souligné que l'oléoduc valait 2,5 milliards selon les états financiers de Kinder Morgan.

Puis, le 7 août, Kinder Morgan avait révélé que l'expansion de l'oléoduc pourrait coûter 9,3 milliards $ au lieu de 7,4 milliards $. Le député conservateur Pierre Poilievre avait alors accusé le ministre des Finances d'avoir « caché ces coûts supplémentaires aux contribuables lors de la nationalisation de l'oléoduc ».

Des bonus épongés par les contribuables

Outre le pactole des actions empochées, le National Observer nous rappelle que trois des cadres de la haute direction de Kinder Morgan Canada seront admissibles à de généreux bonus s'ils restent en poste pour les deux prochaines années à venir. C'est ainsi que Ian Anderson, David Safari et Scott Stoness pourraient se prévaloir d'une somme combinée de 3,9 millions $.

Par ailleurs, Kinder Morgan vient de soumettre un nouveau document à la Commission américaine des opérations de Bourse qui stipule que cinq dirigeants font toujours partie de la division et des actifs qui ont été vendus au gouvernement. Cela signifie que les contribuables seront obligés d'éponger toutes les dépenses liées à leur rétribution et aux primes de performance qui leur seront versées ultérieurement.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Au lieu de dépenser l’argent des citoyens canadiens de la classe moyenne à tours de bras, il serait facile pour Justin de demander à Kinder Morgan, une compagnie américaine, de passer son oléoduc du nord au sud de l’Alberta, de traverser au nord du Montana, puis vers l’ouest, à travers l’Idaho et le Washington pour aboutir sur le Pacifique.

Justin s’éviterait, ainsi, de prendre le risque de devoir prendre l’armée pour imposer sa volonté à la Colombie Britannique et aux Nations autochtones, ainsi que celui de polluer Vancouver, l’île Victoria et leurs côtes pour des décennies à venir.

Justin est meilleur en théâtre qu’en géographie et en affaires.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.