Justin Trudeau finit par dire la vérité contre son gré

Justin Trudeau finit par dire la vérité contre son gré

lun, 10/09/2018 – 12:15
Posté dans :
5 commentaires

Le premier ministre canadien a commis un lapsus révélateur en intervenant lors d'un forum qui se tenait à Ottawa vendredi.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter #1, #2, #3, #4, #5, #6 , #7, New York Times, Pour une école libre et YouTube / Voici la source de la photo : Rodrigue Savard, Dixquatre, Autorisation accordée à Le Peuple

Épiloguant sur les bienfaits de la diversité, un de ses thèmes de prédilection, Justin Trudeau n'a pas hésité à affirmer que notre « monde évolue vers plus de diversité, pas moins de diversité … c'est une forme d'entropie [dans un contexte] où les gens vont se disperser, où ils vont venir apporter de nouvelles perspectives ». C'est le fait de comparer la diversité à l'entropie qui a fait ciller plusieurs observateurs.

Un lapsus révélateur

Il s'agit donc d'un lapsus révélateur, l'entropie désignant l'état de désordre d'un système, qui semble indiquer l'état de conscience d'un politicien qui s'active à promouvoir le multiculturalisme envers et contre tous. C'est un peu ce que croit le député Maxime Bernier lorsqu'il gazouille que « certains disent que Trudeau a utilisé le mauvais mot ou ne sait pas ce que signifie entropie. Je pense que c'est précisément ce qu'il voulait dire ».

Il serait pertinent de rappeler que Justin Trudeau, en janvier 2017, s'était élevé contre la volonté du président des États-Unis, Donald Trump, de restreindre les flux de l'immigration en direction des États-Unis et s'était emparé des médias sociaux pour faire l'apologie de la politique canadienne d'ouverture des frontières. « La diversité est notre force » est devenue son antienne, une sorte de mantra qu'il s'est évertué à répéter chaque fois que l'opinion publique émettait des bémols sur sa politique migratoire.

« L'entropie est notre force »

Les flux migratoires s'étant amplifiés, depuis lors, bien des voix se sont élevées afin de remettre en question une approche qui s'apparente à la volonté de liquider nos frontières.

Maxime Bernier en a remis une couche avec un autre gazouillis qui pointe du doigt vers cette diversité à tout crin qui pourrait générer « des bouleversements constants, et une remise en question radicale de ce qui définit la société et lui donne structure [ce qui] va entraîner sa désintégration dans un chaos sans ordre. Plus rien ne va la distinguer de rien d'autre. C'est l'entropie ».

Un chroniqueur du National Post, Andrew Coyne, ironise sur la question en affirmant que « l'entropie est notre force » est devenu le nouveau slogan de l'équipe libérale.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Trudeau recherche exactement l'entropie, le chaos, le désordre afin que le Canada devienne
une Tour de Babel où les gens ne se comprennent plus. Cet était de chose amène un climat idéal pour créer une dictature dont il en serait le chef. On ne crée pas des dictatures avec la
prospérité, l'ordre, le savoir-vivre et le bon sens.

Effectivement, le chat est sorti du sac! Oui, Justin Trudeau vient de se mettre les pieds dans les plats en tentant de se faire passer pour plus intelligent qu'il l'est. S'il avait pris la précaution de vérifier dans le dictionnaire le sens du mot "entropie", il ne l'aurait certes pas employé!

Parce que, justement, le sens de ce mot est tout à fait approprié aux effets de l'immigration massive sur la société d'accueil, mais dans le sens opposé à celui qu'il prend pour justifier sa politique! On le constate en France, en Allemagne et dans les autres pays européens où les revendications des islamistes radicaux sont en train de réveiller les groupes d'extrême-droite et le nationalisme identitaire.

Notre problème, c'est que le Québec est une fragile bulle francophone, dans un océan anglophone, qui ne parvient pas à dissoudre la différence ethnique qui est en train de le noyer, alors que les pays souverains, eux, ont les moyens de contraindre à l'intégration.

Trudeau vient de montrer son vrai profil. Un visage qui dit vrai et l'autre qui dit faux. L'immigration en masse, tel qu'il les invitait à traverser nos frontières ne pouvait que causer des maux de tête et des grincements de dents. Il est plus qu'évident qu'il veut créer de l'entropie au sein de la société Canadienne et Québécoise. Faut avoir l'esprit tordu pour agir de la sorte. C'est pour cela qu'il a sorti son artillerie légale concernant le racisme, l'homophobie, le sexiste etc. afin de museler le peuple et agir en dictateur. Il dilapide nos fonds publiques pour les donner à l'Étranger afin de montrer au Monde entier " comment le trudeauisme fait du Canada un pays riche où il fait bon vivre". Quel leurre et quelle vérité mensongère. Sauf, à cracher en l'air...ça finit par nous retomber sur le nez. Alors là, après les finesses, les courbettes et les jambettes...on verra qui a raison?

un référendum sur un moratoire complet de l immigration serait tout a fait justifié et pratiquent un passage obligatoire pour la reconstruction complet de se systèmes d immigration légal et illégal.

depuis 1995 combien d immigrées sont ils rentré au canada ou encore pire au Québec?

pourtant il parait qu il y a une pénurie de la main
d oeuvres..coincidences?.

de plus a Montréal ils ont aussi une pénurie de main d oeuvres et ils sont foutrement loin des régions et tout les immigrées sont la.

le manque de travailleur est surtout concentré dans des restaurant,dépanneur, garage ,café etc.
ils en ouvrent partout a travers le Québec comme si on avait pas assez de 10 restaurants rapide américaine a chaque 200 habitant.

Croyez vous vraiment que ses secteurs sont vital pour notre économie?

croyez vous pas que ses secteurs sont assez difficile et très stressant

le gouvernement subventionnent tout les entreprises privé pour agrandir, construire partir un nouveau modèle..

M Trudeau a dit en 2017 que le CANADA est une société post national, alors essayer de lui faire entendre raison c'est comme essayer dresser un chiot avec seulement des caresses.