Moins d'impôts et un système de justice plus ferme avec le PCQ

Moins d'impôts et un système de justice plus ferme avec le PCQ

mar, 11/09/2018 – 19:25
Posté dans :
0 commentaire

Le Parti conservateur du Québec (PCQ) promet des baisses d'impôts pour tous et veut faire de la justice une priorité.

Voici la ou les sources de cet article : Parti conservateur du Québec #1 et #2Voici la source de la photo : PCQ Fan, WikimediaCC BY-SA 3.0

S'il est porté au pouvoir, le Parti conservateur du Québec (PCQ) appliquera des baisses d'impôts pour les particuliers, lesquelles pourraient atteindre jusqu'à 36 pour cent de réduction. Dans un autre communiqué publié sur son site Internet, la formation politique promet également de faire de la justice une des priorités de son gouvernement si elle est élue.

« Si le salaire minimum est bien le minimum dont on a besoin pour jouir d'un niveau de vie décent, pourquoi le gouvernement le taxe-t-il »

Le chef du PCQ, Adrien Pouliot, augmenterait le montant de l'exemption personnelle de base à partir duquel les Québécois payent de l'impôt de 15 000 à 20 000 dollars. Selon lui, cette mesure aidera les moins nantis, tandis que le taux d'imposition d'un ménage de la classe moyenne pourrait diminuer jusqu'à 36 pour cent.

« Nous accorderons au système de justice les budgets nécessaires pour qu'il puisse remplir les mandats que nous lui confions »

Dans un autre ordre d'idées, M. Pouliot a fait part de son engagement à améliorer le système de justice québécois. Il critique d'ailleurs ses adversaires du Parti libéral du Québec (PLQ) et de la Coalition avenir Québec (CAQ), affirmant que le « système de justice [québécois] a été laissé pour compte par le gouvernement Couillard et maintenant, François Legault annonce que le système demeurera un enfant pauvre d'un gouvernement caquiste ».

Enfin, le chef du PCQ rappelle que la province a un taux de criminalité élevé en ce qui a trait à plusieurs domaines ainsi qu'un des plus hauts taux de remise des procédures judiciaires et d'abandon des poursuites criminelles, notamment.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.