La campagne électorale est « ennuyeuse », selon un ex-ministre

La campagne électorale est « ennuyeuse », selon un ex-ministre

ven, 14/09/2018 – 11:30
Posté dans :
2 commentaires

Jacques Brassard en a aussi ajouté une couche : « Je pense qu'on prend les électeurs pour des imbéciles », a-t-il dit.

Voici la ou les sources de cet article : Radio XVoici la source de la photo : CC0

Jacques Brassard, ex-ministre péquiste, s'est exprimé le 12 septembre dernier en entrevue sur les ondes de Radio X à propos d'une campagne électorale provinciale qu'il trouve « ennuyeuse ». Toujours selon lui, les promesses électorales annoncées par les différents partis politiques sont « orgiaques » en raison des moyens irréalistes requis pour mener à bon port les engagements mis de l'avant.

« Je pense qu'on prend les électeurs pour des imbéciles »

M. Brassard considère que les libéraux sont les pires, non seulement en raison de leurs promesses électorales, mais également en tenant compte des mesures qu'ils ont mises de l'avant dans le courant de la dernière année. Le Québec étant la société la plus taxée d'Amérique du Nord, cette opération de séduction n'est vraiment pas crédible à ses yeux.

Philippe Couillard se met les francophones à dos

Selon l'ex-ministre, le premier ministre Philippe Couillard commet une grave erreur stratégique lorsqu'il refuse de traiter des questions d'immigration. M. Brassard souligne que les francophones « ont une inquiétude fondée » par rapport à la gestion de l'immigration au Québec. Il est d'avis que c'est actuellement la Coalition avenir Québec (CAQ) qui maîtrise le plus aisément cet enjeu électoral, notamment en considérant la capacité limitée du Québec d'intégrer l'important flux de nouveaux arrivants.

Privilégier les immigrants occidentaux

Interrogé sur ce qu'il ferait en tant que ministre de l'Immigration, M. Brassard avance qu'il adopterait les politiques proposées par la CAQ. D'après lui, les ressortissants d'origine européenne devraient avoir priorité dans le processus de sélection. Pour soutenir son point, il affirme que les Occidentaux sont ceux qui ont démontré la meilleure capacité d'intégration au sein de la société québécoise « parce qu'ils appartiennent à la même civilisation que nous ».

Les campagnes électorales ont bien changé

M. Brassard affirme que les campagnes électorales actuelles sont différentes de celles qu'il a connues lorsqu'il était actif en politique. Il témoigne que, à son époque, il était important de se déplacer aux quatre coins de la province afin d'y rencontrer les électeurs. Il se désole du fait que les chefs des partis se contentent de discuter avec les journalistes en début de journée, sans pour autant se soucier de nouer des contacts réels avec les électeurs dans le cadre de grandes assemblées publiques.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Monsieur Brassard est intéressant, et ses prises de position sont particulièrement intéressantes en ce qui concerne l'immigration-invasion. La position de la CAQ, qui consiste à "diminuer" très légèrement et à revenir aux taux massifs ensuite, c'est vraiment nous prendre pour des imbéciles. Ce parti veut surfer sur le vote anti-immigrationniste, qui est en forte hausse partout dans les pays occidentaux, mais sans pour autant répondre à ce désir de la population de mettre fin à l'immigration massive.

Une vraie cacophonie le débat à la télé. L'un l'autre parle, l'autre répond, un accuse l'autre et l'autre réplique sur le même ton. Couillard aurait dû apporter sa calculatrice tellement qu'il énumérait des chiffres...un vrai cour de Math. 101. D'ailleurs, ses promesses électorales, les Québécois y croient pas car il a tellement passé à côté depuis.. que c'en est risible. Les sujets les plus sensibles étaient la Santé, l'immigration, les CHSLD mais sans toucher l'apprentissage du Français. Que dire de l'environnement qui est tellement malmené? Les libéraux, la CAQ et le P.Q n'ont vraiment pas trouvé de solution immédiate car les engagements mettraient en péril l'économie et les emplois.``selon eux. Par contre, comment vivre en harmonie dans un Québec pollué? Il faudra s'y attaquer très bientôt car avec les immigrants en masse qui viennent grossir la population, si cela n'est fait, on s'enterrera sous peu sous une masse de déchets et l'or bleu en sera contaminé. mais il sera trop tard.