Le climat affecte plus les femmes, selon Catherine McKenna

Le climat affecte plus les femmes, selon Catherine McKenna

sam, 29/09/2018 – 09:15
Posté dans :
1 commentaire

Elle a fait cette déclaration mercredi sur Twitter, ce qui a provoqué des réactions chez les internautes.

Voici la ou les sources de cet article : TwitterVoici la source de la photo : Chatham House, FlickrCC BY 2.0

La ministre fédérale de l'Environnement, Catherine McKenna, a laissé entendre sur Twitter que les changements climatiques causaient plus de tort aux femmes qu'aux hommes.

« Notre gouvernement comprend que les changements climatiques affectent de manière disproportionnée les femmes. Pour #GenderEqualityWeek cette semaine, le Canada réaffirme son engagement à veiller à ce que les femmes soient à la table et fassent partie de la solution », a-t-elle déclaré dans un message qui a provoqué beaucoup de réactions.

Par exemple, une internaute a répliqué sur un ton sarcastique : « Comme nous avons généralement des cheveux plus longs, quand il pleut à cause des ouragans, nous finissons par porter plus de poids que la moyenne sur nos têtes ».

Un autre : « Je suppose qu'il faut avoir quelque chose entre les deux oreilles pour se rendre compte que ce que vous avez entre les deux jambes n'a pas d'importance. C'est de loin le deuxième tweet le plus stupide que vous n'ayez jamais posté [...]. »

Ce n'est pas la première fois que la ministre fait allusion au genre en abordant le dossier du climat. En février, elle avait affirmé, toujours sur Twitter, que nier le réchauffement climatique équivalait à haïr les femmes.

En mars, elle avait renchéri sur son réseau social préféré en déclarant cette fois qu'il fallait désormais prendre en considération les « impacts genrés des changements climatiques sur les femmes, les filles et les enfants ». Elle avait écrit ce message alors qu'elle se trouvait à la Riviera Maya, au Mexique, pour le Sommet mondial de l'océan 2018.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Avec le changement climatique, j'ai remarqué que ce sont surtout les immigrants en général qui, à l'automne, l'hiver et le printemps en sont le plus affectés. Le tout est dû aux pluies froides de l'automne ...... toutefois un peu moins au printemps. Quant à l'hiver, n'en parlons pas car selon eux il fait trop " frette " et la neige abondante...c'est tout un emmerdement avec des vêtements et des bottes trop lourdes...."ben fatiquant" et ben tannant pour la marche.