Élections Canada veut faire voter une réfugiée

Élections Canada veut faire voter une réfugiée

lun, 08/10/2018 – 11:15
Posté dans :
0 commentaire

La femme d'origine mexicaine est arrivée au Canada il y a 18 mois et ne possède toujours pas sa citoyenneté canadienne.

Voici la ou les sources de cet article : Toronto SunVoici la source de la photo : Rama, WikimediaCC BY-SA 2.0 FR (Image modifiée : texte enlevé de l'enveloppe)

Dans son édition du 5 octobre, le Toronto Sun a rapporté qu'une réfugiée qui réside au Canada depuis seulement 18 mois a déjà reçu un formulaire pour qu'elle puisse s'inscrire sur la liste électorale.

Jacqueline (son nom n'a pas été divulgué), d'origine mexicaine, a récemment reçu une lettre d'Élections Canada qui l'informait qu'elle n'était toujours pas inscrite sur la liste électorale et qu'il serait préférable qu'elle le fasse avant le 23 octobre. On lui a précisé que « s'inscrire à l'avance garantira que vous êtes sur la liste des électeurs et vous fera gagner du temps aux urnes ».

Le problème est que Jacqueline et son mari ne possèdent toujours pas leur citoyenneté canadienne, laquelle confère le droit de vote. Pire : tous deux sont toujours en attente de leur statut de résidents permanents. Selon le mari de Jacqueline, l'incident ne serait pas isolé. « Il font cela avec beaucoup d'immigrants parce que j'ai quelques amis qui ont un permis de travail et ils ont aussi reçu leur carte d'électeur », a-t-il déclaré au Toronto Sun.

Natasha Gauthier, porte-parole chez Élections Canada, a admis que des erreurs pouvaient survenir à l'occasion. « Dans les rares cas où des non-citoyens obtiennent une carte d'information de l'électeur, nous leur demandons de téléphoner à leur bureau local d'Élections Canada pour demander d'être rayé du Registre national des électeurs », a-t-elle déclaré au Toronto Sun.

Si la demande d'asile de Jacqueline et son mari est acceptée, ils deviendront résidents permanents et devront attendre au moins trois ans avant de pouvoir demander leur citoyenneté canadienne, ce qui leur permettra alors de voter.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.