Maxime Bernier dénonce les politiques environnementalistes

Maxime Bernier dénonce les politiques environnementalistes

mar, 09/10/2018 – 10:00
Posté dans :
2 commentaires

Dans une série de tweets, il a mené la charge contre la taxe sur le carbone et l'Accord de Paris sur le climat.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter #1, #2, #3, #4, #5, #6, #7, #8, #9 et ONU / Voici la source de la photo : Agência Brasil, WikimediaCC BY 3.0 BR (Image rognée)

Dans une succession de tweets qu'il a envoyés dimanche soir, Maxime Bernier s'en est pris à la taxe sur le carbone, mais aussi à l'Accord de Paris sur le climat, qu'il a qualifié de farce. Le chef du Parti populaire du Canada (PPC) s'oppose tout spécialement à ces deux programmes parce qu'ils grugent l'argent des contribuables.

Pour mieux faire valoir ses idées, il a associé l'Accord de Paris à un système économique de triste mémoire. « L'Accord de Paris n'est qu'un gigantesque programme marxiste de redistribution de la richesse », a écrit M. Bernier. « Il prévoit un transfert minimum de 100 milliards $ par année des pays riches aux pays pauvres à partir de 2020, avec des augmentations par la suite. »

Le chef du PPC en a aussi profité pour avancer une première proposition. « Mettons fin à la farce et sortons du traité de Paris. Le Parti populaire ne subordonnera pas les intérêts du Canada à des traités irréalistes qui visent à redistribuer la richesse vers d'autres pays et qui rendent notre économie moins productive, sans résultat concret. »

Il a ajouté que la « transition vers d'autres sources d'énergie est déjà en train de se produire, les entreprises répondant de plus en plus à la demande des consommateurs pour des produits plus respectueux de l'environnement ».

À la suite de quoi il a formulé une seconde proposition : « Le gouvernement fédéral devrait donner un coup de pouce à ce processus de transition en réduisant les taxes, les obstacles à l'innovation et à la concurrence, et la réglementation inefficace et coûteuse ».

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?