Partie de bras de fer entre Legault et les médias traditionnels

Partie de bras de fer entre Legault et les médias traditionnels

mer, 10/10/2018 – 17:30
Posté dans :
1 commentaire

Les médias dominants tentent de faire reculer le nouveau gouvernement sur la question de l'interdiction des signes religieux.

Voici la ou les sources de cet article : Assemblée nationale du Québec, Journal de Montréal, La Presse et Radio-CanadaVoici la source de la photo : CC0

C'est une véritable partie de bras de fer qui a été engagée entre le porte-parole du gouvernement Legault à propos de son projet de loi sur la laïcité et les représentants des grands médias qui étaient venus le challenger lors d'un point de presse donné, mardi, dans l'enceinte de l'Assemblée nationale.

Ce nouveau projet de loi, destiné à remplacer le projet de loi 62 du gouvernement Couillard qui préconisait de simplement interdire aux fonctionnaires d'offrir des services à visage couvert, relance tout le débat sur l'obligation des personnes en position d'autorité de ne pas afficher de symboles religieux.

Levée de boucliers des médias traditionnels

La semaine dernière, Justin Trudeau, le premier ministre du Canada, a été jusqu'à demander au prochain gouvernement du Québec de « faire très attention » et a répété qu'il n'était pas d'accord avec l'idée « que l'État devrait dire à une femme ce qu'elle devrait porter ni ce qu'elle ne devrait pas porter ».

À la suite de la récente levée de boucliers contre son projet – incluant la manifestation de dimanche dernier –, François Legault semble enclin à faire des compromis avec les différents partis d'oppositions. Du moins, c'est ce qu'a laissé entendre le député élu Simon Jolin-Barette à un représentant du Journal de Montréal venu l'interroger lors d'un point de presse donné à l'Assemblée nationale du Québec.

Le journaliste Marc-André Gagnon, du Journal de Québec, a justement tenté de piéger le député Jolin-Barette : « Dans le cas de l'interdiction des signes religieux, reconnaissez-vous que, pour ce qui est des juges, en raison de leur statut particulier et de leur indépendance, il risque d'être difficile pour votre gouvernement de leur interdire de porter un signe religieux si une situation comme ça pouvait se présenter ? »

Frappant la balle au bond, M. Jolin-Barrette a répliqué que, bien qu'étant conscient du fait que « l'indépendance judiciaire [soit] un élément fondamental de notre démocratie […], le rapport Bouchard-Taylor a dit très clairement que les personnes en situation d'autorité avec un pouvoir de contrainte, notamment les juges, ne devraient pas porter de signes religieux. Alors, nous, notre intention, c'est d'établir un cadre législatif qui va faire en sorte que les personnes [dans cette] situation ne portent pas de signes religieux ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Ne pliez pas devant les menaces, je vous en prie. Ne lâchez pas votre programme pcq c'est pour ça que nous vous avons élu.
De plus, n'oubliez jamais que:
" PLIER UNE FOIS, C'EST PLIER DES FOIS" parce qu'ils ne lâcheront pas tant que nous ne serons pas à genoux.