Au tour de Doug Ford d'accommoder une minorité

Au tour de Doug Ford d'accommoder une minorité

jeu, 11/10/2018 – 17:15
Posté dans :
2 commentaires

À l'instar de l'Alberta, l'Ontario exemptera les motocyclistes sikhs du port obligatoire du casque de sécurité.

Voici la ou les sources de cet article : Gouvernement de l'OntarioVoici la source de la photo : teanitiki, FlickrCC BY-SA 2.0

Le 10 octobre dernier, le gouvernement de l'Ontario a annoncé par le biais d'un communiqué de presse sur son site Internet qu'il « prenait des mesures pour accorder à la communauté [sikhe] une dispense de l'obligation de porter un casque pour la conduite d'une motocyclette ».

Ainsi, notre province voisine, à l'instar du Manitoba, de la Colombie-Britannique et plus récemment de l'Alberta, a décidé d'exempter cette minorité religieuse de cette contrainte réglementaire.

« Un élément essentiel de la foi et de l'identité [sikhes] »

Selon un porte-parole du gouvernement ontarien, « le port du turban est un élément essentiel de la foi et de l'identité [sikhes] et des exemptions pour les sikhs ont été appliquées avec succès dans d'autres provinces canadiennes et dans le monde entier ». Doug Ford, le premier ministre de l'Ontario, a affirmé que son équipe avait pris cette décision après avoir « été à l'écoute de la communauté [sikhe] ».

Défaire le consensus précédent

Rappelons qu'en 2014, l'Ontario, sous la gouverne de Kathleen Wynne, avait refusé d'emboîter le pas aux autres provinces en évoquant le risque que cette exemption pourrait présenter pour la sécurité routière. Malgré ce changement dans les politiques gouvernementales, M. Ford a assuré que « la sécurité de nos routes restera toujours une priorité ».

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires