Les soldats déployés par Trudeau au Mali sont en danger

Les soldats déployés par Trudeau au Mali sont en danger

ven, 12/10/2018 – 09:55
Posté dans :
2 commentaires

Selon un rapport de l'ONU, la situation au Mali se serait gravement aggravée après le déploiement des troupes canadiennes. 

Voici la ou les sources de cet article : CBC NewsVoici la source de la photo : CC0

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) ne fait pas de percée majeure et la situation au pays semble toujours instable. En fait, un rapport des Nations Unies (ONU) nous apprend que, depuis l'arrivée des soldats canadiens, la crise malienne s'est terriblement aggravée, ce qui fait craindre pour la vie des soldats canadiens.

Une participation du Canada critiquée

Rappelons que le premier ministre Justin Trudeau avait envoyé des troupes au Mali après avoir succombé aux pressions de l'ONU, laquelle avait demandé au Canada de contribuer à la MINUMSA. Les conservateurs avaient fortement critiqué la décision des libéraux d'envoyer des troupes au Mali, considérant que des Casques bleus avaient été spécifiquement attaqués par des organisations terroristes.

Les conservateurs étaient allés jusqu'à accuser M. Trudeau d'utiliser les troupes canadiennes comme « pions » afin d’obtenir un siège à l'ONU. Malgré tout, M. Trudeau avait tenu à défendre sa décision de participer à la MINUSMA. Il avait jugé l'approche du Canada aux missions de maintien de la paix tout à fait pertinente face à ce qui se passe au Mali.

Un coup d'épée dans l'eau

Selon le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, le Mali est toujours aux prises avec des luttes intestines, lesquelles opposent différents groupes internes, les forces maliennes et des civils dans la majorité des cas. D'ailleurs, des groupes affiliés à l'État islamique (EI) et à Al-Qaïda ont souvent été trouvés responsables de crimes violents et contribuent à maintenir l'anarchie qui prévaut dans le pays.

Enfin, face à tout ce chaos, Bruno Charbonneau, un expert sur le Mali de l'Université Laurentienne en Ontario, est d'avis que les fonds avancés par le Canada sont largement insuffisants pour régler la situation du pays. Il s'agirait, vraisemblablement, d'un véritable coup d'épée dans l'eau.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

AVEC UN SIK COMME GENERAL DE L'ARMÉE DU CANADA JAMAIS JE VAIS ENVOYER MES ENFANTS ET PETITS ENFANT DANS L'ARMÉE CANADIENNE TANT QUE je serai vivant et que GENERAL NE SERAS pas BANNI DE SON POSTE ACQUISE APRÈS AVOIR MIT SON GROUPE EN DANGER DURANT UNE MISSION en IRAK ET POUR LE REMERCIER NOTRE TRUDEAU L'AS MIT EN CHARGE DE NOTRE ARMÉE CANADIENNE. PLUS IMBÉCILE ET MALADE QUE CELA TU MEURE ..????ET EN PLUS DURANT CÉRÉMONIE OFFICIELLE CELUI-CI NE PEUT PAS METTRE SA CASQUETTE OFFICIEL DE COMMANDANT EN CHEF.A CAUSE DE SON TURBAN...????..WOW ?????????pourquoi nos officier supérieur n'ont pas réagi avec vigueur contre cette montée en poste ....jamais je n,approuverait pas que mes enfants rentre dans l'armée canadienne meme s'il faut que je leur brise un membre pour les empêcher je le ferai en tant que chef de famille c'est mon droit.acquit... PAROLE DE ; OEIL DE FAUCON PREMIÈRE NATION LEQUEL SUIT AVEC VIGUEUR LES FRASQUE QUE NOS DIRIGEANT ET JE LES EXPOSES PUBLIQUEMENT.