Andrew Scheer préconise la méthode forte avec les djihadistes

Andrew Scheer préconise la méthode forte avec les djihadistes

mer, 31/10/2018 – 10:42
Posté dans :
1 commentaire

Pour le chef du PCC, il faut empêcher les djihadistes de retour au pays « d'arpenter les rues et d'infecter les autres ».

Voici la ou les sources de cet article : Global News / Voici la source de la photo : CC0

Le chef du Parti conservateur du Canada (PCC), Andrew Scheer, n'y va pas de main morte lorsqu'il est question de trancher sur le sort de ceux partis combattre le djihad à l'étranger pour ensuite revenir au Canada. En effet, s'exprimant en direct sur les ondes de Global News Radio 940, à Toronto, le 23 octobre dernier, le chef conservateur s'est montré particulièrement ferme à l'intention des djihadistes qui songeraient à retourner au pays.

« [...] Nous avons demandé au gouvernement d'en faire un peu plus pour qu'ils [les terroristes] soient tenus responsables de leurs actes, pour qu'il les mette en prison, pour qu'il les accuse et les empêche d'arpenter les rues et d'infecter les autres avec leur idéologie radicale » – Andrew Scheer

Préconiser la méthode forte à l'endroit des djihadistes

Lors de son entrevue téléphonique avec l'animateur John Oakley, M. Scheer a été interrogé, entre autres, à propos du projet de Loi punissant de sanctions les activités terroristes du premier ministre ontarien Doug Ford. Celui-ci prévoit une série de mesures contre les djihadistes qui pourraient revenir s'établir dans cette province.

Se gardant bien de répondre directement à la question, le chef conservateur a affirmé qu'il « soutenait toute mesure qui garantirait que ce type de terroristes violents soient tenus responsables [pour leurs actes] ». Et, dans son élan, d'ajouter qu'il « ne croit pas que ces individus ne méritent rien d'autre que le strict minimum relativement à ce que représente détenir la citoyenneté [au Canada] ».

Par ailleurs, M. Scheer en a profité pour rappeler que sa formation politique tentait de mettre de la pression sur les libéraux en ce sens, des demandes ayant déjà été adressées au gouvernement de Justin Trudeau pour qu'il accuse les djihadistes de retour au pays et les mette sous les barreaux.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires

Des pommes pourries restent toujours des fruits pourris qui contaminent l'environnement. Les djihadistes sont des bêtes de guerre qui tuent, massacrent sans pitié. Alors, penser à les rendre à la société afin d'en faire des citoyens " honnêtes et civilisés "...c'est de la pure utopie...... trudeauisme.