Des millions pour une ex-gouverneure générale

Des millions pour une ex-gouverneure générale

mer, 31/10/2018 – 15:25
Posté dans :
3 commentaires

Adrienne Clarkson a profité grassement des largesses de l'État depuis son départ de Rideau Hall.

Voici la ou les sources de cet article : National Post et Le Journal de MontréalVoici la source de la photo : CC0

L'ex-gouverneure générale du Canada, Adrienne Clarkson, a coûté cher aux contribuables canadiens depuis son départ de Rideau Hall, selon ce que rapporte le National Post dans son édition du 30 octobre. À neuf reprises au cours des 12 dernières années, Mme Clarkson, en poste de 1999 à 2005 à titre de représentante officielle de la reine au Canada, a dépensé au moins 100 000 dollars en frais annuels.

Au total, les dépenses de l'ancienne gouverneure se sont élevées à 1,1 million de dollars depuis 2005, auxquels s'ajoutent 1,6 million de dollars que le gouvernement lui a versés en guise de pension de retraite. Mais ce n'est pas tout : Mme Clarkson a eu droit à une subvention de 3 millions pour lancer un organisme caritatif, l'Institut pour la citoyenneté canadienne, lequel a reçu plus de 7 millions du fédéral pour, semble-t-il, « égaler des dons consentis par le secteur privé ».

D'après le National Post, le rythme de dépenses de Mme Clarkson aurait ralenti pendant un certain temps après que le Toronto Star eut publié, en 2011, un article peu élogieux sur les sommes qu'elle engouffrait annuellement. Déjà, pendant son mandat, les dépenses exorbitantes de l'ex-gouverneure avaient fait l'objet d'un examen minutieux, en particulier à la suite d'un voyage officiel de 19 jours en Russie, en Islande et en Finlande, qui devait coûter un million de dollars, mais qui s'était soldé par une facture de 5,3 millions.

Les frais de bureau de Mme Clarkson s'inscrivent dans le cadre d'un programme créé en 1979 qui permet aux anciens gouverneurs généraux de profiter de la manne gouvernementale jusqu'à la fin de leur vie. Selon le National Post, toutefois, ce programme souffrirait d'un manque de transparence. Peu d'information serait fournie sur la manière dont l'argent des contribuables est dépensé.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent