Impératif français envoie ses demandes au gouvernement caquiste

Impératif français envoie ses demandes au gouvernement caquiste

lun, 05/11/2018 – 14:00
Posté dans :
2 commentaires

L'organisme culturel somme l'administration de François Legault de renforcer le statut et l'usage du français au Québec.

Voici la ou les sources de cet article : Impératif françaisVoici la source de la photo : LouisRoyQc, Wikimedia, CC BY-SA 4.0 (Image rognée)

Les jeux sont faits : les libéraux de Philippe Couillard ont été chassés du pouvoir cet automne et il incombe désormais à la Coalition Avenir Québec (CAQ) de mener la barque. François Legault se retrouve ainsi avec un legs de 13 ans de règne du Parti libéral du Québec (PLQ), lequel aurait provoqué des reculs dans plusieurs domaines, selon certains.

C'est ce que soutient Impératif français, pour qui le passage du PLQ au pouvoir a eu comme conséquences de fragiliser le statut et l'usage de la langue française sur le territoire québécois. En effet, l'organisme culturel, a publié, samedi, l'ensemble de ses demandes en la matière au nouveau gouvernement de la CAQ.

Redonner au français tout le prestige et toute la place qui lui revient

Impératif français regrette l'imposition de « nombreuses mesures anglicisantes » par le défunt gouvernement libéral depuis 2003, dispositions « fragilisant le français, et ce, dans presque toutes les sphères d'activité ». Sa liste de doléances concerne les organisations établies au Québec, le système d'éducation et d'immigration québécois de même que l'administration gouvernementale, entre autres.

Le mouvement voué à la promotion de la langue française insiste donc, dans un premier temps, sur l'importance de forcer « les entreprises et organismes oeuvrant au Québec au respect des droits linguistiques fondamentaux ». En d'autres mots, fini « l'exigence de la connaissance de l'anglais à l'embauche ».

Dans un deuxième temps, on demande chez Impératif français que soit mis en vigueur « l'article 1 de la loi 104 qui impose à tous les ministères, organismes et sociétés publics, d'utiliser uniquement le français dans toute correspondance avec les sociétés établies au Québec ». De plus, le mouvement souhaite que le gouvernement de François Legault fasse du français « la langue des relations internationales et interprovinciales du Québec » et s'assure « que cette langue occupe la place qui lui revient dans les rapports avec les Premières nations ».

Primauté du français dans le réseau scolaire québécois ; révision en profondeur des politiques d'immigration et d'intégration

Impératif français veut aussi que la CAQ s'engage à « refranciser le système scolaire de langue française en rectifiant la place de l'anglais à tous les niveaux d'éducation, de la prématernelle à l'université et à la recherche scientifique » ainsi qu'à « s'assurer de la maîtrise obligatoire du français dans tous les systèmes scolaires, public et privé de langue française ou de langue anglaise, pour l'obtention d'un diplôme québécois d'études secondaires, collégiales et universitaires ».

Quant au dossier des immigrants et de leur intégration au Québec, l'organisme culturel exige que les politiques soient révisées en profondeur « pour que la définition de celles-ci s'assure, sans exception, de l'apprentissage et de la maîtrise de la langue nationale et publique du Québec, le français ».

« Merci / Thank You »

Enfin, selon Impératif français, il est nécessaire d'« adopter des mesures spéciales adaptées aux situations particulières des régions de Montréal et de l'Outaouais ». Partageant probablement la même irritation ressentie par bon nombre de leurs concitoyens francophones qui se font servir en « bilingue » sans aucune raison valable, l'organisme culturel veut « faire disparaître du paysage culturel du Québec » les « Bonjour/Hi » et les « Bienvenue/Welcome ». Exit, donc, l'anglicisation sournoise du Québec : merci bonjour !

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Si je me souviens bien, l'organisme est dirigé par madame tartenpion nommer par J e a n Charette . Donc si la tête ne change pas ça va rester pourris.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.