Ahmed Hussen tente de réconforter les Canadiens sur l'immigration

Ahmed Hussen tente de réconforter les Canadiens sur l'immigration

lun, 05/11/2018 – 19:00
Posté dans :
2 commentaires

Le ministre de l'Immigration souhaite convaincre les citoyens que le Canada a besoin de 350 000 migrants par année.

Voici la ou les sources de cet article : Gouvernement du CanadaVoici la source de la photo : Bruce Reeve, FlickrCC BY-SA 2.0 (Image rognée)

Dans son discours qu'il a prononcé le 1er novembre au très sélect Canadian Club, à Toronto, le ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen, a vanté les mérites de son nouveau programme migratoire qui consiste à accueillir 350 000 immigrants d'ici 2021.

À cette occasion, il en a profité pour demander l'aide des précieux millionnaires présents dans le club pour « rappeler à la population canadienne l'argument en faveur de l'immigration – à savoir pourquoi elle [est] essentielle non seulement pour les collectivités locales, mais aussi pour notre prospérité collective ».

Il n'a jamais été aussi facile d'immigrer au Canada

M. Hussen a affirmé qu'« au Canada, nous avons eu la chance, pendant très longtemps, d'être à l'écart des pressions issues des tendances migratoires internationales et des tendances de migration irrégulière qui touchent d'autres pays, puisque nous sommes protégés par trois océans et notre frontière au sud ».

Néanmoins, il a vite laissé entendre que cette situation géographique ne serait plus d'une très grande utilité. En effet, le ministre de l'Immigration a informé les convives du Canadian Club que le Canada s'efforcerait d'alléger les processus administratifs visant à contrôler l'arrivée d'étrangers au pays.

À cet égard, M. Hussen a félicité son gouvernement d'avoir « réduit le délai de traitement de sept mois à deux semaines » pour faciliter l'immigration de certaines catégories de nouveaux arrivants. Pour le ministre, « passer de sept mois à deux semaines, c'est révolutionnaire ». Il a ajouté que depuis juin dernier, 10 000 étrangers étaient entrés au pays grâce au processus de traitement accéléré.

La résidence permanente offerte sur un plateau d'argent

Il n'y a aucun doute que les libéraux font tout pour simplifier l'immigration en terre canadienne. Contrairement aux États-Unis et au Danemark, les entrepreneurs étrangers n'auront plus à présenter une demande de visa pour s'établir au Canada. De même, Ottawa « offrira la résidence permanente au propriétaire, aux partenaires, aux membres de leur famille et aux travailleurs » affiliés à ces entreprises étrangères.

Enfin, les chercheurs en provenance de l'international pourront maintenant visiter le Canada pendant 120 jours sans être obligés d'obtenir de permis de travail.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Faire rentrer tous les profiteurs et misérables de la planète, à la vitesse grand "V", question de noyer la population dans une mer d'étrangers, qui ont souvent du mal à parler l'une des deux langues officielles. En plus, se dépêcher à les "légaliser" pour obtenir des votes et ainsi, garder le pouvoir envers et contre tout et tous! Ce sera ensuite à nous de faire vivre tout ce "beau monde". Regardez bien les violences augmenter et la sécurité nationale diminuer.

" Open bar "pour le Canada selon Hussen. Ouvrons nos frontières tandis que les USA les ferment. Pas besoin de visa pour entrer chez-nous et la résidence permanente résolue en deux p'tites semaines. Quelle inconscience politique! La vitesse à laquelle le multiculturalisme à Trudeau s'accélère au Canada, sous le couvert du manque à gagner concernant l'emploi est simplement de forcer l'acceptation de cette immigration massive. Il en rentre un d'une famille et le reste suit....évidemment car ceux-ci, s'ils pouvaient les mettre dans leurs valises...ils le feraient. Les voit-on sur la construction, sur les travaux lourds, sur la reconstruction de nos ponts et sur nos routes....bien sûr que non car c'est trop fatiguant et l'été, à la grosse chaleur...peut-être signaleur. L'hiver...il fait trop froid et il y a trop de neige...surtout habillés comme des oignons.. Certains, comme chauffeurs de taxi, ont peur de sortir lors d'une minie tempête. Que peut-on faire avec ces travailleurs du dimanche?

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.