Affrontement entre Québec et Ottawa en vue ?

Affrontement entre Québec et Ottawa en vue ?

mer, 07/11/2018 – 13:00
Posté dans :
1 commentaire

Le projet de loi du Bloc québécois pour soustraire le Québec de la Loi sur le multiculturalisme canadien dérange les députés.

Voici la ou les sources de cet article : Chambre des communesVoici la source de la photo : Radio Television Malacañang, Domaine public (Image rognée)

Les députés de la Chambre des communes ont repris, mardi, les débats entourant la motion du Bloc québécois (BQ) pour faire avancer son projet de loi C-373 dans le processus législatif. Rappelons que C-373 vise à soustraire le Québec à la Loi sur le multiculturalisme canadien. L'étude du projet de loi par les élus aux Communes avait été interrompue le 26 septembre dernier.

Accueillir les autres à notre manière et non à la manière du Canada

Prenant la parole le premier, le député bloquiste de Joliette, Gabriel Ste-Marie, a déclaré sans ambages que « retirer le Québec du multiculturalisme ne veut pas dire se fermer aux autres ».

M. Ste-Marie a rappelé qu'Ottawa et Québec avaient signé l'entente Cullen-Couture il y a 40 ans et que par conséquent, « le gouvernement du Québec était dorénavant responsable de l'accueil et de l'intégration des immigrants sur le territoire québécois ». Néanmoins, pour lui , « Québec demeure prisonnier du modèle d'intégration canadien du multiculturalisme ».

Au passage, il a déploré les « commentaires aberrants formulés par certains députés de la Chambre » au sujet de la question. Sa rhétorique a provoqué de vives réactions chez certains élus au sein des autres partis, tant parmi les libéraux que les conservateurs.

Un Canadien est un Canadien

En effet, le député du Parti conservateur du Canada (PCC), Deepak Obrai, s'est dit « en total désaccord avec le Bloc québécois », sous prétexte que le BQ, à ses yeux, « veut sortir le Québec du Canada ». Il a accusé les bloquistes d'être « tournés vers le passé » et de ne plus être « au diapason de la société québécoise ».

M. Obrai a conclu en stipulant que le projet de loi C-373 « établirait un dangereux précédent en permettant au Québec de dicter ses conditions ». Fin de non-recevoir, donc : « c'est la loi qui dictera les conditions à suivre », aux dires de M. Obrai.

Le Canada est un « pays multiculturel »

Du côté du gouvernement, le député libéral Frank Baylis a servi une leçon d'histoire aux bloquistes : le Canada est « un pays multiculturel » et cet état de fait « remonte à plus de 250 ans ». De même, toujours selon M. Baylis, l'idée du multiculturalisme « est née au Québec et elle a commencé avec le premier gouverneur [britannique] du Québec, M. James Murray ».

Qu'il s'agisse de la mise en place à cette époque du « traité de la paix et de l'amitié avec les peuples algonquins », de l'Acte de Québec ou de l'intégration des immigrants irlandais fuyant la misère au milieu du 19e siècle, M. Baylis y voit autant de preuves que le Québec est bel et bien multiculturel.

Un vote à suivre

La motion présentée par le Bloc québécois doit faire l'objet d'un vote nominal en Chambre ce mercredi. Le résultat devrait être connu plus tard dans la journée.

Aimez-vous ce journal ? Alors, cliquez ici pour nous suivre et ne rien manquer de nos derniers articles. Si vous désirez en savoir plus sur ce journal, cliquez plutôt ici.

Commentaires