Pas de crise migratoire au Canada et aux États-Unis, selon l'ONU

Pas de crise migratoire au Canada et aux États-Unis, selon l'ONU

sam, 10/11/2018 – 18:15
Posté dans :
1 commentaire

Un haut commissaire affirme que les « vraies » crises migratoires se produisent dans les pays plus pauvres, comme en Ouganda.

Voici la ou les sources de cet article : iPolitics et ONU / Voici la source de la photo : EU2018BG Bulgarian Presidency, FlickrCC BY 2.0

Pour le Haut Commissaire assistant en charge de la protection internationale au sein du Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR), ni le Canada ni les États-Unis ne sont en train de vivre une véritable crise migratoire.

De passage à Ottawa cette semaine pour rencontrer des agents des services frontaliers canadiens, Volker Türk a affirmé que la récente hausse de migrants illégaux à laquelle font face le Canada et les États-Unis n'est rien en comparaison des millions de réfugiés qui affluent chaque année dans des pays beaucoup plus pauvres.

« Je pense qu'il est important de tout mettre en perspective et de garder à l'esprit que [les] crises sont éloignées de l'Amérique du Nord ou de l'Europe ; elles se produisent souvent dans les pays les plus pauvres du monde qui ont besoin de notre soutien, de notre solidarité et de notre humanité », a déclaré M. Türk.

D'après le Haut Commissaire, parmi les pays les plus touchés par des crises migratoires figurent l'Ouganda, la Jordanie, le Liban, la Turquie, le Pakistan, l'Éthiopie et l'Iran.

Ces propos rappellent ceux qu'avait tenus l'an dernier le représentant canadien du Haut Commissariat, Jean-Nicolas Beuze, qui avait demandé aux Québécois et aux Canadiens de « relativiser » les choses, en soutenant que la forte hausse de migrants illégaux était « tout à fait gérable ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?