Les libéraux surveillent de près les propriétaires d'armes à feu

Les libéraux surveillent de près les propriétaires d'armes à feu

sam, 01/12/2018 – 10:30
Posté dans :
2 commentaires

Un ministre avoue avoir enregistré les adresses IP des gens qui ont participé à un sondage canadien sur les armes de poing.

Voici la ou les sources de cet article : The Post Millenial et Twitter / Voici la source de la photo : Presidencia de la República Mexicana, Flickr, CC BY 2.0 (Image rognée)

Mercredi dernier, le député conservateur Pierre Paul-Hus a révélé que le ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, Bill Blair, avait enregistré les adresses IP des personnes ayant participé à des consultations en ligne portant sur le bannissement des armes de poing. Selon M. Paul-Hus, cette initiative libérale n'est rien de moins qu'une violation de la vie privée des propriétaires d'armes respectueux des lois.

Un questionnaire « anonyme »

L'adresse IP permet d'identifier tout appareil connecté à un réseau qui utilise le protocole Internet. En déterminant quels ordinateurs, tablettes ou téléphones cellulaires ont été employés pour répondre au sondage, les libéraux ont donc tous les outils en mains pour tracer un portrait général des personnes susceptibles de posséder des armes de poing au Canada.

Un porte-parole du ministre avait pourtant affirmé en octobre dernier que le questionnaire était anonyme et confidentiel. Selon le média en ligne The Post Millennial, le gouvernement fédéral a légitimé cette action en expliquant que les adresses IP avaient été enregistrées pour « déterminer les endroits où les personnes avaient participé » au sondage.

La légalité du processus est remise en question

La vice-présidente des relations publiques de la Coalition canadienne pour le droit aux armes à feu (CCDAF), Tracey Wilson, doute de la légalité du processus. Bien qu'elle ait participé à la consultation en ligne, elle n'a jamais été informée que le gouvernement fédéral conservait dans ses registres les informations associées à son adresse IP.

Rappelons que Justin Trudeau avait fait savoir cet été qu'il était ouvert à l'idée de bannir les armes de poing au pays. Il avait ensuite confirmé ses intentions à cet égard dans une lettre adressée à Bill Blair.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Le Ti-PETeux de broue d'Ottawa a de la graine de dictateur dans le sang. On a vu son père à l'action dans les années '70. Les mesures de guerre, les arrestations arbitraires...et tout le reste... Ne reste plus qu'à se débarrasser de lui avant qu'il ne soit trop tard.... Ce genre de vautour n'a pas sa place à la gouverne d'un pays.

Big brother est dans la place depuis longtemps, par nos cellulaires, tablettes et ordis, les gouvernements et autres intéressés par nos habitudes de consommation nous espionnent quotidiennement. Le net jalonne notre route de cailloux blans faciles à suivre. Donc utilisons nous aussi les bons outils pour nous défendre. Pour dissimuler notre adresse IP, on doit installer un VPN qui nous donne un choix d’adresses bidons à chacune de nos incursions sur le net. Attention, quelques précautions s’imposent. 1°, s’abonner à un VPN qui a fait ses preuves, éviter les VPN gratuits. 2°, s’assurer que son VPN ne garde jamais de copies de nos communications, aller et retour. 3°, S’assurer que son VPN cripte tous nos messages. 4°, s’assurer qu’il a de nombreux serveurs à travers le monde. Pour un choix éclairé et une meilleure compréhension des VPN, consulter le net, tout y est.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.