La Fondation Équipe-Québec se fait censurer par la LHJMQ

La Fondation Équipe-Québec se fait censurer par la LHJMQ

jeu, 06/12/2018 – 11:19
Posté dans :
0 commentaire

L'organisme voué à la promotion d'équipes de sport nationales s'est vu empêcher de manifester lors d'un match à Shawinigan.

Voici la ou les sources de cet article : Facebook #1, #2, #3 , #4 et #5Voici la source de la photo : CC0

Ils étaient une poignée à avoir manifesté, vendredi dernier, à l'aréna Centre Gervais Auto.com, à Shawinigan, lors d'un match de hockey opposant l'équipe locale aux Mooseheads d'Halifax.

Malgré leur petit nombre et des gradins clairsemés, le président de la Fondation Équipe-Québec, Stefan Allinger, ses enfants ainsi que trois de ses comparses se sont fait interdire de montrer leurs affiches et de distribuer des tracts informatifs par les agents de sécurité présents sur les lieux.

Les manifestants, qui avaient organisé une soirée de sensibilisation auprès des partisans des Cataractes de Shawinigan, ont finalement quitté l'aréna sans quoi ils se seraient fait expulser de l'endroit.

Un ordre de la Ligue de hockey junior majeur du Québec

M. Allinger affirme que la campagne de sensibilisation menée par son organisme ce soir-là visait à expliquer aux partisans présents à l'aréna « l'importance d'avoir des équipes nationales du Québec au prochain championnat mondial junior [de hockey sur glace] ».

Or, bien qu'ils n'aient dérangé personne ni bloqué la vue de qui que ce soit avec leur matériel, M. Allinger et sa bande se sont vus forcés de retirer leur banderole et de cesser leurs actions sous peine d'être expulsés de l'aréna.

Selon une publication sur Facebook relayée par la Fondation Équipe-Québec, le responsable de la sécurité leur aurait dit avoir contacté la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) « et que celle-ci ne tolérait pas [leurs] actions dans ses arénas ».

Pas question de baisser les bras

Loin de battre en retraite, M. Allinger en a profité pour s'adresser aux dirigeants de la LHJMQ, et en particulier au Commissaire de la ligue, Gilles Courteau, dans une vidéo filmée à la suite des événements.

En effet, le président de la Fondation Équipe-Québec les a prévenus que lui et ses co-manifestants « allaient faire la tournée des arénas de la LHJMQ durant les prochaines semaines en vue du championnat mondial junior », les sommant de les laisser s'exprimer.

Et, M. Allinger de préciser : « Nous avons le droit de réclamer des équipes nationales de hockey du Québec. Si c'est pas votre opinion, je respecte ça, mais respectez notre opinion à nous s'il vous plaît ». La Fondation Équipe-Québec invite d'ailleurs ses sympathisants à contacter la LHJMQ afin de leur mettre de la pression en ce sens.

La prochaine manifestation de la Fondation Équipe-Québec est prévue pour le 7 décembre prochain, à Blainville, alors que l'Armada, l'équipe locale, doit affronter les Voltigeurs de Drummondville.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.