Une guerre de perceptions sur l'immigration se prépare au Canada

Une guerre de perceptions sur l'immigration se prépare au Canada

jeu, 06/12/2018 – 08:15
Posté dans :
1 commentaire

L'administration Trudeau poursuit sa campagne afin de renverser l'image négative associée à l'immigration. La voici.

Voici la ou les sources de cet article : The Star, Gouvernement du Canada #1 et #2, Twitter / Voici la source de la photo : Gemes Sandor, WikimediaCC BY-SA 3.0

Le gouvernement de Justin Trudeau se prépare pour les prochaines élections, à en juger par les récentes initiatives de son administration visant à amadouer une population canadienne de plus en plus réfractaire à l'arrivée massive d'immigrants au pays.

On n'a qu'à penser au discours prononcé au Canadian Club par le ministre de l'Immigration, Ahmed Hussen le premier novembre dernier. M. Hussein faisait alors l'éloge de son nouveau programme migratoire qui consiste à accueillir 350 000 immigrants par an d'ici 2021.

Mais Ottawa s'est aussi engagé dans une campagne en ligne dont le but semble être de renforcer l'image positive de l'immigration au pays telle que dépeinte par l'administration Trudeau.

C'est ainsi qu'Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a créé le mouvement #ImmigrationÇaCompte (#Immigrationmatters en anglais) sur les réseaux socionumériques, campagne à laquelle les citoyens canadiens sont invités à participer en partageant sur leurs comptes des histoires à succès d'immigrants s'étant établis au Canada.

IRCC relaie ensuite ces histoires sur ses propres comptes sur les réseaux socionumériques ainsi que sur une page officielle du ministère créée spécialement pour l'occasion. Celui-ci a également mis à la disposition de la population une trousse comportant des phrases-clés à employer dans leurs publications. Enfin, des cartes professionnelles ou des macarons portant l'inscription du mot-dièse #ImmigrationÇaCompte peuvent être commandés.

Une guerre de perceptions pour gagner la faveur de l'opinion publique

Cette campagne en ligne du gouvernement fédéral tombe à point nommé tandis que de nombreux indicateurs démontrent que la population canadienne n'est pas au diapason de l'administration Trudeau quand vient le temps d'ouvrir les portes aux nouveaux arrivants.

Déjà, un sondage Angus Reid mené cet été a témoigné de cette réalité, alors que près de la moitié des répondants estimaient que les cibles du gouvernement fédéral quant à l'accueil d'immigrants au pays pour 2018 (cibles s'établissant à 310 000) étaient trop élevées.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Commentaires

Soumis par Myriam (non vérifié) le sam, 08/12/2018 – 09:13 Permalien

On comprend maintenant le sermonage à la sauce multiculturaliste de nos deux bozos journaleux. Quelle genre de promotion se sont -ils nelégocié avec la bande à Trudeau pour descendre aussi bas? La collusion est une affaire d'Etat.... Contrairement à la religion.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.