Raj Grewal rembourse ses dettes : le NPD cherche à comprendre

Raj Grewal rembourse ses dettes : le NPD cherche à comprendre

mer, 05/12/2018 – 17:30
Posté dans :
0 commentaire

Le député néo-démocrate Charlie Angus somme M. Grewal d'expliquer comment il a pu trouver cet argent aussi rapidement.

Voici la ou les sources de cet article : The National Post et Chambre des communes / Voici la source de la photo : Chambre des communes (Capture d'écran)

L'ex-membre du caucus libéral Raj Grewal a récemment déclaré qu'il avait réglé ses problèmes de dettes et qu'il envisageait de terminer son mandat de député de la circonscription de Brampton-Est.

Mais pour le député néo-démocrate Charlie Angus, cette déclaration laconique est nettement insuffisante. Dans le cadre d'une entrevue, ce dernier a sommé M. Grewal d'expliquer comment il avait soudainement remboursé les sommes faramineuses qu'il avait dépensées au casino.

Une cause qui rassemble les conservateurs et les néo-démocrates

« Une soirée de visionnage en rafale sur Netflix nous offre moins de retournements de situations que de regarder aller le député de Brampton-Est », a souligné M. Angus lors de la période des questions à la Chambre des communes, lundi dernier. Selon lui, il est impératif de déterminer si l'aide financière fournie à M. Grewal provient d'une personne qui s'attend à recevoir une faveur, car cela pourrait « sérieusement affecter son travail de député ».

Le député conservateur Peter Kent, de son côté, n'a pas manqué de rappeler que si M. Grewal n'avait rien à se reprocher, il ne devrait pas hésiter à dévoiler comment il avait trouvé une solution à ses problèmes financiers.

Résumé de la « saga Raj Grewal »

Rappelons que Raj Grewal avait déclaré vouloir démissionner pour régler sa dépendance au jeu et pour acquitter des dettes conséquentes. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) avait mené une enquête après avoir appris que ce dernier avait dépensé plusieurs millions de dollars.

Selon une source anonyme s'étant confiée à La Presse canadienne, ce serait une opération de la Police provinciale de l'Ontario qui aurait attiré l'attention de la GRC sur les dettes de jeu de Raj Grewal. En effet, les forces de l'ordre auraient obtenu ces informations par hasard en écoutant des personnes soupçonnées de blanchir de l'argent provenant de la vente de drogues pour financer des activités terroristes au Moyen-Orient.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.