Quand les diplomates canadiens font la fête avec notre argent

Quand les diplomates canadiens font la fête avec notre argent

mer, 09/01/2019 – 15:58
Posté dans :
1 commentaire

Un audit identifie une longue liste de problèmes liés au siège de l'OACI à Montréal.

Voici la ou les sources de cet article : CBC News et OACIVoici la source de la photo : KMR Photography, Flickr, CC BY 2.0

Radio-Canada, dans un article publié le 6 janvier, révèle que la mission canadienne au sein de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) a été mal administrée durant des années, au point où les dépenses concernant l'alcool et l'argenterie auraient été maquillées. Inutile de rappeler que les diplomates n'utilisent que de l'argenterie pour déguster les mets préparés avec l'argent du contribuable.

Un audit commandé récemment à propos de la gestion de cette mission canadienne souligne que « les méthodes habituelles utilisées pour comptabiliser l'alcool consommé lors des réceptions de bienvenue n'étaient pas suffisamment fiables ». Traduction : l'alcool y coulait à flots. Par ailleurs, les responsables de l'audit, selon le rapport commandé par le gouvernement, ont aussi trouvé des discordances lorsqu'ils ont entrepris de recenser tous les items reliés aux dîners d'apparat : verres de cristal, vaisselle de porcelaine fine et argenterie.

Par ailleurs, le même rapport a découvert plusieurs cas de requêtes pour fins de remboursement lié à des heures supplémentaires ou à des frais de déplacement qui n'auraient pas été complétés selon les règles de l'art. Ainsi, la majorité des requêtes qui ont été vérifiées n'avait jamais été préapprouvée et aucune preuve ne venait étayer le fait que les biens et services pour lesquels les employés réclamaient un remboursement avaient bel et bien été utilisés.

Le document va jusqu'à souligner « qu'il a été difficile dans le cadre de cet audit de déterminer la pertinence de certaines dépenses liées à des voyages ». Rappelons que l'audit concernait les dépenses courantes occasionnées par ce bureau entre avril 2014 et mars 2017.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent