Armes de poing : tous ont les yeux rivés sur Bill Blair

Armes de poing : tous ont les yeux rivés sur Bill Blair

lun, 21/01/2019 – 13:00
Posté dans :
4 commentaires

Le ministre chargé d'étudier la possibilité d'interdire les armes de poing fera bientôt ses recommandations à Justin Trudeau.

Voici la ou les sources de cet article : CBC NewsVoici la source de la photo : Alex Guibord, FlickrCC BY-ND 2.0

D'ici les deux prochaines semaines, le ministre de la Sécurité frontalière et de la Réduction du crime organisé, Bill Blair, s'adressera au cabinet de Justin Trudeau pour lui exposer ses recommandations sur une éventuelle interdiction des armes de poing. Il s'agit de la consécration d'un long travail, car M. Blair a parcouru le Canada d'un océan à l'autre pendant les derniers mois afin de demander l'avis de différents intervenants sur la question.

Une idée qui a fait du chemin

Rappelons que l'été dernier, Justin Trudeau avait fait savoir qu'il était ouvert à l'idée de bannir les armes de poing au pays. Il avait déclaré que son gouvernement allait prendre connaissance des meilleures pratiques en vigueur au monde afin de réduire la violence liée aux armes à feu. Cette annonce était survenue dans la foulée de la fusillade sur l'avenue Danforth, à Toronto, où Faisal Hussain avait tué deux personnes et fait treize blessés.

Or, le premier ministre avait ensuite confirmé ses intentions à cet égard dans une lettre adressée à Bill Blair. Cette missive lui confiait la tâche précise d'étudier la question de l'interdiction des armes de poing et des fusils d'assaut. C'est donc pour répondre à cette demande que le ministre a organisé un processus de consultation portant sur la possibilité d'interdire les pistolets.

Notons toutefois que cette démarche ne s'est pas déroulée sans embûche, car le député conservateur Pierre Paul-Hus avait révélé que Bill Blair avait enregistré les adresses IP des personnes ayant participé à des consultations en ligne portant sur le bannissement des armes de poing. Un porte-parole du ministre avait par contre affirmé en octobre dernier que le questionnaire était anonyme et confidentiel.

Une proposition qui ne fait pas que des heureux

Les conservateurs accusent les libéraux d'être « paresseux » en visant les citoyens honnêtes et respectueux des lois plutôt qu'en s'attaquant au réel problème des gangs de rue. Les propriétaires d'armes à feu peuvent également compter sur le soutien de Mike McCormack, le président de l'Association des policiers de Toronto.

M. McCormack souhaiterait plutôt que le gouvernement bonifie les effectifs de la police et investisse dans les programmes sociaux.« [L'interdiction des armes de poing] n'aurait aucun impact sur quelqu'un qui veut acheter une arme à feu illégale et s'en servir pour tirer sur une autre personne ou la tuer », avait-il déclaré l'été dernier.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?