Conseil des droits de l'homme de l'ONU : éloge de la dictature

Conseil des droits de l'homme de l'ONU : éloge de la dictature

jeu, 31/01/2019 – 17:15
Posté dans :
1 commentaire

Si la nouvelle qui suit était tirée d'une oeuvre de fiction, on en rirait tous. Ce n'est pourtant pas le cas.

Voici la ou les sources de cet article : UN WatchVoici la source de la photo : CC0

Presque chaque semaine, l'ONU nous offre une occasion de la mépriser. Cette semaine, c'est le Conseil des droits de l'homme (OHCR) qui montre les plis disgracieux d'une organisation en perte de légitimité.

L'organisme UN Watch, qui surveille de près les inepties onusiennes, rapporte que sur les 89 délégués qui passaient en revue le bilan des droits de la personne de l'Érythrée lors d'un processus appelé « examen périodique universel » (EPU), 71 ont louangé le petit État africain pour son dossier en cette matière.

Voici quelques exemples des plus « vibrants » éloges dithyrambiques prononcés par les délégations présentes :

  • Chine : « Nous apprécions hautement les progrès réalisés par l'Érythrée dans la promotion et la protection des droits de l'homme ».
  • Zimbabwe: « L'Érythrée a mis au point un certain nombre d'initiatives visant à renforcer les droits économiques, sociaux et culturels ».
  • Myanmar : « Nous félicitons l'Érythrée pour la mise en œuvre des recommandations formulées au cours du dernier cycle ».
  • Pakistan : « Nous apprécions les efforts déployés par le gouvernement [de l'Érythrée] en matière d'éducation, de santé et de participation politique, et [et pour] l'amélioration du système de justice et de sécurité alimentaire ».
  • Philippines : « [Notre délégation] reconnaît les efforts déployés par le gouvernement [de l'Érythrée] pour faire progresser la protection des femmes et des enfants ».

Soulignons que l'Érythrée est un régime autoritaire gouverné par un parti unique. L'État, qui n'accepte aucune opposition, n'a toujours pas organisé d'élections nationales depuis son indépendance de l'Éthiopie en 1993. L'ONU elle-même a condamné l'Érythrée pour ses « violations systématiques, généralisées et flagrantes des droits de l'homme » commises par le gouvernement dans un climat « d'impunité généralisée ».

Selon la commission d'enquête des Nations unies sur l'Érythrée, les forces gouvernementales ont notamment commis des arrestations, des actes de tortures et des « assassinats arbitraires » depuis l'indépendance du pays.

En novembre dernier, l'Arabie saoudite avait elle aussi été couverte de louanges par l'OHCR.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?