Une candidate du Parti populaire du Canada exclue d'un débat

Une candidate du Parti populaire du Canada exclue d'un débat

lun, 11/02/2019 – 10:26
Posté dans :
0 commentaire

Laura-Lynn Tyler Thompson n'a pu participer à un débat sur l'environnement en raison de ses opinions sur... les transgenres.

Voici la ou les sources de cet article : The Post MillennialRadio-Canada et FacebookVoici la source de la photo : Time3000, Wikimedia, CC BY-SA 3.0 (Ajout d'un dégradé en arrière-plan)

Le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) a interdit à une candidate du Parti populaire du Canada (PPC), Laura-Lynn Tyler Thompson, de participer à une assemblée publique sur le changement climatique en raison de ses opinions sur l'éducation sexuelle et les transgenres.

Le débat, organisé par le STTP, avait lieu samedi dernier à Burnaby, en Colombie-Britannique, dans le cadre de la campagne en vue de l'élection partielle de Burnaby South qui doit se dérouler le 25 février prochain. Mme Tyler Thompson est l'un des porte-voix de l'opposition au programme d'éducation sur la sexualité des écoles publiques de la Colombie-Britannique, dont le contenu aborde l'identité de genre.

Rappelons que selon ce concept d'identité de genre, une personne peut être un homme ou une femme comme elle peut s'identifier autrement que comme homme ou comme femme, et ce, sur la simple base de sa déclaration, sans égard pour sa réalité biologique.

Toujours est-il que, ironiquement, Jagmeet Singh, candidat dans Burnaby-South et chef du NPD, a été le seul à avoir confirmé sa présence à l'assemblée publique. Le candidat du parti libéral, Richard Lee, a rejeté l'invitation, tandis que celui du Parti conservateur, Jay Shin, n'a pu s'y présenter en raison d'un conflit d'horaire.

Le STTP n'en est pas à sa première polémique. Le journal Le Peuple avait appris en août l'an dernier qu'il s'était associé à l'Union des travailleurs des services postaux de la Palestine (PPSWU), une organisation qui prend fait et cause pour des groupes terroristes.

Sur sa page Facebook officielle, le PPSWU a glorifié à deux reprises le terroriste et meurtrier Ahmad Nasr Jarrar, le qualifiant de « héros ». Jarrar était membre du groupe terroriste Hamas lorsqu'il a assassiné le rabbin israélien Raziel Shevach, le 9 janvier 2018, avant d'être lui-même tué un peu plus tard lors d'une fusillade l'opposant aux forces israéliennes.

Dans un autre message publié sur Facebook, le PPSWU réclamait la libération de Fouad Shubaki, condamné en 2009 pour avoir tenté de faire passer des dizaines de milliers d'armes dans la bande de Gaza pour le compte de la Brigade des Martyrs d'Al-Aqsa, une autre entité désignée comme terroriste par le Canada.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?