Drag queen : Maxime Bernier en a marre de la rectitude politique

Drag queen : Maxime Bernier en a marre de la rectitude politique

jeu, 14/02/2019 – 06:45
Posté dans :
4 commentaires

Le chef du Parti populaire a réagi à un gazouillis du gouvernement fédéral faisant la promotion d'une drag queen canadienne.

Voici la ou les sources de cet article : Twitter #1, #2, #3 et CBC NewsVoici la source de la photo : Patrice-Hans Perrier, Le PeupleCC BY 4.0

Samedi dernier, le gouvernement fédéral a fait la promotion sur Twitter de Brooke Lynn Hytes, première Canadienne à « participer à l'émission primée des Emmy Awards, RuPaul's Drag Race ! », ce qui a fait réagir le chef du Parti populaire du Canada (PPC), Maxime Bernier.

M. Bernier a de la difficulté à comprendre comment la gauche bien pensante peut louanger un « homme maquillé portant [des] vêtements féminins » alors qu'elle critique sans répit les personnes osant « porter des vêtements d'une autre ethnie ».

Le ministre des Finances Bill Morneau n'a pas manqué de sauter sur l'occasion. Il a offert à M. Bernier de l'emmener visiter le village gai de Toronto afin qu'il puisse rencontrer des « drags immensément talentueuses et voir à quel point la diversité et l'inclusion renforcent notre communauté ».

Le chef du PPC a répondu au ministre qu'il devrait s'efforcer de respecter sa promesse « d'éliminer les déficits » avant de « l'inviter à un spectacle de drag ». Il a rappelé à M. Morneau qu'il n'avait aucun problème avec les drags et que l'une de ses « valeurs fondamentales était la liberté ».

Selon toute vraisemblance, les travestis ont la cote depuis quelque temps. Lundi dernier, Barbada, une travestie aux cheveux roses, a animé l'événement la « Matinée avec des drag queens » à l'occasion de la Semaine de la diversité en ingénierie à la Polytechnique Montréal.

Nous avons besoin de votre aide !

Bien que notre journal soit encore tout jeune, il a connu une progression fulgurante – et ce, grâce à vous. Désormais, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure afin de bâtir un véritable média de masse indépendant. Pour cela, nous avons besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Aidez-nous dès maintenant avec une contribution financière :

Donner de l'argent

Que pensez-vous de cet article ?