Signes religieux : la résistance s'organise sur l'île de Montréal

Signes religieux : la résistance s'organise sur l'île de Montréal

lun, 18/02/2019 – 12:30
Posté dans :
19 commentaires

La ville de Côte-Saint-Luc a passé une résolution stipulant qu'elle se soustraira au projet de loi caquiste sur la laïcité.

Voici la ou les sources de cet article : The Suburban / Voici la source de la photo : Courtoisie

Le conseil de ville de Côte-Saint-Luc, une municipalité située sur l'île de Montréal, a voté une résolution, le 11 février dernier, afin de se soustraire au projet de loi du gouvernement de la Coalition Avenir Québec (CAQ) visant l'interdiction du port de signes religieux par des personnes en autorité au Québec.

Selon la résolution du conseil de ville, la municipalité de Côte-Saint-Luc « s'opposera avec vigueur à l'adoption de tout projet de loi de la CAQ en lien avec l'interdiction pour des individus de porter des signes religieux ».

La municipalité décrète par la même occasion que « le projet de loi de la CAQ [visant à interdire le port de signes religieux par des personnes en autorité au Québec] porte atteinte aux valeurs d'inclusion, de tolérance, de liberté de religion, d'égalité devant la loi et d'ouverture [de la ville] ».

La ville de Côte-Saint-Luc soutient « qu'elle fera appel à toute exception contenue dans une telle loi », en référence au projet de loi sur la laïcité qu'envisage d'adopter Québec, et « qu'elle fera fi de tout usage de la clause dérogatoire par la CAQ » advenant que le gouvernement québécois remporte une victoire en Cour à la suite d'une contestation judiciaire de son projet de loi.

Rappelons que la CAQ a signalé son intention de légiférer rapidement sur le port des signes religieux dès son arrivée au pouvoir. Le premier ministre Justin Trudeau avait averti Québec de « faire très attention » avec cette idée.

Le chef caquiste a quant à lui affirmé qu'il serait prêt à utiliser la clause dérogatoire « pour appliquer ce que veulent la majorité des Québécois ».

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?