Les consultations locales sur le racisme interdites au public

Les consultations locales sur le racisme interdites au public

sam, 09/09/2017 – 06:38
Posté dans :
0 commentaire

On veut « permettre une liberté de parole totale aux personnes qui témoigneront » pour qu'elles se sentent « en sécurité. »

Sources : Le Journal de Montréal, Le Journal de Québec et le MIDI / Photo : Jacques Boissinot, PC

Alors que le gouvernement du Québec se prépare pour ses consultations locales sur la discrimination systémique et le racisme, le cabinet de la ministre de l'Immigration, Kathleen Weil, a confirmé que « seules les personnes qui désireront témoigner seront présentes. » Autrement dit, « [l]es médias et le public n'y seront pas invités afin de permettre une liberté de parole totale aux personnes qui témoigneront. »

Le public devra se contenter de remplir un questionnaire ou de déposer un mémoire sur Internet. On est donc loin de l'« exercice ouvert, démocratique, utile et nécessaire » que promettait alors Mme Weil. C'est que dans un document diffusé en juillet, on explique que les personnes qui témoigneront doivent se sentir « en sécurité et en confiance. »

L'opposition réagit

La porte-parole de la CAQ en matière d'immigration, Nathalie Roy, a déclaré : « Ça se dit le gouvernement de la transparence, mais on apprend que ce sera derrière des portes closes. Donc, la population ne saura pas ce qui se passe. » Elle craint que le tout ne « bifurque vers les gentils qui sont contre le racisme et la méchante caquiste qui est intolérante. »

La porte-parole du PQ en matière d'immigration et de communautés culturelles, Carole Poirier, s'est dit contre l'ensemble du processus de consultation. Elle a rappelé que « le procès des Québécois, on a toujours été contre, et l'ensemble du processus est, pour nous, inadmissible. »

À noter

Rappelons que selon le ministère de l'Immigration, le gouvernement libéral vise à terme à « proposer des solutions concrètes et durables […] afin d'éradiquer la discrimination systémique et le racisme. » Un forum public sur le sujet devrait avoir lieu en novembre.

Nous avons besoin de votre aide !

Le premier ministre Justin Trudeau s'est allié aux médias traditionnels en leur offrant près de 600 millions de dollars. Au média Le Peuple, nous refusons toute aide gouvernementale. Afin de survivre et de devenir un véritable média de masse indépendant, nous avons cependant besoin de votre implication. Vous pouvez faire la différence.

Aidez-nous financièrement en achetant un abonnement :

Acheter un abonnement

Suivez notre journal afin de ne rien manquer de nos derniers articles :

Suivre le journal

Que pensez-vous de cet article ?