Entente avec Netflix : Mélanie Joly se fait brasser la cage

Entente avec Netflix : Mélanie Joly se fait brasser la cage

ven, 09/29/2017 – 19:47
Posté dans :
0 commentaire

La ministre a passé un mauvais quart d'heure avec Paul Arcand, alors que le NPD l'a accusée de s'être fait berner.

Sources : Radio-Canada, Le Devoir, La Presse, Le Journal de Montréal #1 et #2 / Photo : Guillaume St-Pierre, Agence QMI

La ministre du Patrimoine canadien, Mélanie Joly, aurait bien aimé se retrouver sur une autre planète ce vendredi, car elle a dû essuyer une vague de mécontentement à la suite de l'entente conclue entre le gouvernement et Netflix.

D'abord en matinée où elle était en entrevue à l'émission de Paul Arcand au 98,5. Le ton était incisif, l'animateur l'ayant carrément traitée de « naïve ».

« Il ne faut pas être naïve non plus et signer des chèques en blanc à des multinationales américaines », a lancé M. Arcand à la ministre, qui lui a répondu ceci : « S’il y a une chose que je ne suis pas, c’est naïve. »

À la Chambre des communes, le ton était plus poli, mais l'opposition s'est montrée tout aussi critique. Pour le NPD, Netflix s'est joué du gouvernement.

« C'est un très beau coup de relations publiques pour Netflix, qui conservera son avantage injuste sur le marché. Une entente fantastique pour Netflix, mais qu'avons-nous obtenu en retour ? », a demandé la députée néo-démocrate, Rachel Blaney.

Rappelons que Netflix a augmenté il y a quelques jours le prix de base de ses abonnements au Canada, qui passe de 7,99 $ à 8,99 $. Or, l'un des arguments de Mme Joly pour ne pas imposer une taxe à Netflix était que l'entreprise allait la refiler aux consommateurs.

Aimez-vous ce journal ? Alors, suivez-nous sur Twitter, sur Facebook, sur notre fil RSS ou par le biais de notre infolettre.